Pokémon AAML
Pokémon AAML
Pokémon AAML
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Pokémon AAML

Salut à toi Invité!
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Soyez les Bienvenue sur Pokémonaaml ! Inscrivez-vous, présentez-vous et rejoignez-nous !
Concours de OS mars2022 terminé ! Merci aux participants ! Pensez à lire et voter !
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

 

 Routine, Cornèbre et paix intérieure

Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
Laura57
Administrateur
Administrateur
Laura57


Aucun Avertissement

Féminin Nombre de messages : 3663
Age : 27
Film Pokémon préféré : Je les aime bien tous mais je dirais les trois premiers films
Pokémon(s) préféré(s) : 1G : Rattatac, Tétarte. 2G : Noarfang, Scarhino. 3G : Oniglali, Libégon. 4G : Étouraptor, Blizzi. 5G : Larveyette, Symbios. 6G : Exagide, Pandarbare. 7G : Mimiqui, Tarenbulle. 8G : Moumouton, Bekaglaçon
Jeu(x) vidéo Pokémon préféré : RF/VF, DPPt
Date d'inscription : 27/10/2010

Routine, Cornèbre et paix intérieure Empty
MessageSujet: Routine, Cornèbre et paix intérieure   Routine, Cornèbre et paix intérieure Icon_minitimeSam 19 Mar 2022, 22:34

Voici mon histoire pour le concours de Mars 2022 ! Very Happy

Titre : Routine, Cornèbre et paix intérieure

Disclaimer : Les personnages ne sont pas à moi, je ne fais que les utiliser pour m'amuser !

Résumé : À son grand désarroi, Flora doit s'occuper de la ferme agricole de son défunt grand-père.


Flora ouvrit les yeux au son des croassements de Cornèbre. Elle se redressa instantanément de son matelas grinçant et tourna la tête vers la fenêtre. Les volets étaient fermés mais ils laissaient passer un rectangle de lumière, et à en juger par la nuit qui était encore bien présente malgré l'éclaircie, il devait être l'aube.


Un rapide coup d’œil sur le réveil posé sur la table de chevet lui indiqua qu'il était 6 heures du matin. Elle jeta sa couverture piquée dans un large mouvement de bras et fit pivoter son bassin pour sortir ses jambes du lit. Elle tâtonna le parquet froid dans le but de chercher ses pantoufles, ce qui lui coûta une chair de poule sur tout le corps mais elle l'ignora.


« Ils ne perdent rien pour attendre... », marmonna-t-elle entre ses dents alors qu'elle retournait ses chaussons avec ses pieds nus pour les enfiler.


Une fois ceci fait, la brune aux cheveux ébouriffés quitta son lit et sortit de la chambre, bien décidée à aller retrouver les Pokémon à l'extérieur qui ne cessaient de brailler.


« Hé ! », cria-t-elle en ouvrant brusquement sa porte d'entrée.


Flora descendit les deux marches du perron, poings serrés, et marcha d'un pas déterminé vers le groupe de Cornèbre qui s'acharnait sur l'un de ses épouvantails planté dans une allée entre deux parcelles de végétaux.


« Hé, vous ! », réitéra la brune tout en agitant les bras pour les faire déguerpir. « Dégagez de là ! »


Les Pokémon Ténèbres reconnurent enfin sa présence et lui crièrent dessus tout en battant des ailes. Dès qu'ils furent satisfaits, ils s'enfuirent dans le ciel pâle.


Flora gémit de frustration puis se frotta les bras dans l'espoir de se réchauffer. Dans sa précipitation, elle n'avait pas pensé à prendre son gilet ni ses Pokéball pour faire appel à ses Pokémon. Heureusement que les Cornèbre n'étaient pas passés à l'attaque...


Au début, elle n'avait pas réfléchi à une ligne de défense mais lorsqu'elle avait retrouvé ses cultures ravagées et des plumes de Cornèbre sur les lieux du crime, elle s'était dit qu'elle devait faire quelque chose : d'où les deux épouvantails qui se dressaient fièrement entre les allées des parcelles qu'elle devait entretenir. Florizarre l'avait beaucoup aidé pour leur construction. Et le résultat avait porté ses fruits, puisque les Cornèbre n'osèrent plus s'approcher des plantations et qu'ils croassaient des injures en tournant en rond dans les airs.


Jusqu'à aujourd'hui.


Le même groupe s'était acharné contre un des épouvantails si elle en jugeait par les nombreuses déchirures causées par leurs serres et des trous fait par leurs coups de bec. Elle jure qu'ils devenaient de plus en plus audacieux au fur et à mesure que le temps passait.


Mais ce n'est pas grave ; elle ne se laisserait pas abattre. Elle trouverait une autre parade pour les repousser.


Avec un bâillement et un étirement de ses bras au-dessus de tête, Flora regagna le chalet et sa journée pouvait commencer :


Elle prit rapidement son petit-déjeuner – du jus d'orange et des madeleines au chocolat – tandis que Brasegali passait dans le salon, les bras chargés de bois, pour les déposer dans la cheminée et ainsi réchauffer la maison. La brune enfila son gilet, le referma dans un zip éclair, donna un panier circulaire en osier à son Pokémon Feu avant d'en saisir un également, puis les deux sortirent pour effectuer les récoltes matinales.


Accroupis et le dos courbé, Brasegali et Flora étaient chacun d'un côté de la parcelle de fraises. Ils avançaient tranquillement et en silence. Carabaffe était sorti de sa Pokéball et il s'était également mis au travail en arrosant les plantes derrière le travail de ramassage qu'ils venaient d'effectuer. Quand ils eurent terminé, le jour était bien levé et les rayons du soleil projetaient de l'or brillant sur toutes les cultures. La brune s'autorisa un sourire satisfait et partagea un regard fier avec ses Pokémon.


« Vous avez fait du bon travail. », félicita-t-elle en caressant le crâne rugueux de son Carabaffe.


Alors que ses Pokémon accueillaient le compliment avec gratitude, Flora s'essuya le front avec son poignet tout en soupirant. La température avait grimpé de plusieurs degrés au fur et à mesure que les minutes qui s'étaient écoulées. Elle reporta son attention en direction du chalet : Florizarre était près des arbres massifs qui se trouvaient à côté de la maison et elle en décrochait les baies grâce à ses lianes.


Elle s'apprêtait à aller voir son Pokémon Plante pour lui donner un coup de main lorsqu'elle entendit un ffrrrrchh derrière elle, comme si l'on déterrait quelque chose. En se retournant vers le bruit, elle vit Goinfrex qui se trouvait de l'autre côté de la parcelle de légumes, avec la tige d'un énorme radis blanc entre les pattes. Elle n'arrivait pas à y croire... Il était encore en train de piquer ses plantations pour satisfaire le trou noir qui lui servait d'estomac alors qu'elle était certaine qu'il avait mangé sa nourriture Pokémon.


« Goinfrex ! », réprimanda aussitôt la brune, poings sur les hanches.


Le Pokémon s'arrêta aussitôt dans ses mouvements, le bras levé, tandis que le légume ondulait de droite à gauche. La gueule toujours ouverte, il tourna uniquement ses yeux pour regarder sa dresseuse.


« Non. », ordonna-t-elle en levant un index autoritaire.


Les yeux rivés sur ceux de Flora, le bras du Pokémon s'abaissait très légèrement en direction de sa bouche, comme s'il croyait qu'elle ne voyait pas sa maigre tentative de discrétion.


« Fais pas ça... », prévint-elle en penchant la tête sur le côté dans un regard menaçant.


Mais Goinfrex ne l'écoute pas ; il engloutit le légume en un seul coup de mâchoire ! Et Flora sentit son autorité s'évaporer instantanément. Claquant sa langue au palais, la brune joignit ses mains en guise de prière, ferma ses paupières, puis prit une profonde inspiration pour calmer la colère qui commençait à grandir dans son estomac. Elle se demandait, pour la énième fois, ce qu'elle fichait ici au milieu de cette ferme agricole tandis que la conversation qu'elle avait eue avec ses parents lui revenait en mémoire.


« Pourquoi c'est à moi d'y aller ? », se plaignit Flora en faisant les cent pas dans la cuisine familiale alors que ses parents étaient assis sur deux des quatre chaises de la table à manger.


« Tu es la seule qui puisse se rendre sur place. », répondit sa mère dans un regard désolé. « Ton frère est parti pour son voyage initiatique et notre croisière est déjà réservée depuis un moment. »


« Fais ça pour ton grand-père. », renchérit son père alors qu'il avait les bras croisés sur son torse.


« Mais je ne l'ai même pas connu ! », fit-elle valoir en levant les bras. « Pourquoi je dois, en plus, rester là-bas pour m'occuper de sa ferme agricole ? L'endroit doit être super délabré... »


Son dernier marmonnement fut entendu par son père, qui continua d'argumenter avec calme.


« Si c'est l'habitat qui t'inquiète, ne t'en fais pas ; le chalet est entièrement fonctionnel. Il est peut-être un peu vieillot, tu devras faire chauffer l'eau ou les pièces avec du bois, et la cuisine est encore au gaz, mais rien de bien sorcier. Même Max pourrait s'en sortir. »


« Bah si c'est si simple, pourquoi vous ne l'obligez pas à rentrer pour le faire ? », bougonna-t-elle, les bras croisés et le front plissé de contrariété.


Norman resta silencieux l'espace de quelques secondes, et Flora cru bêtement que son père considérait vraiment son option comme valable.


« C'est toi qui voulais faire une pause dans ton parcours de Coordinatrice Pokémon, je me trompe ? », finit-il par demander.


Flora fronça les sourcils, comprenant tout de suite où son père voulait en venir.


« Justement. Je suis là pour me reposer ; je veux profiter de la maison, faire la grasse mat', regarder la télé, et manger les bons petits plats de maman. Pas me lever à 6h du matin pour la cueillette et faire du jardinage toute la journée. C'est beaucoup trop de travail d'entretenir le chalet et les récoltes toute seule. », argumenta-t-elle en écartant les bras en l'air.


« Nous n'allions pas te priver d'emmener tes Pokémon avec toi, Flora. », répondit Norman. « Ils peuvent t'accompagner et te donner un coup de main si ça peut te rassurer. »


« Ce n'est que l'affaire d'un mois et demi, ma chérie. », continua sa mère dans un sourire encourageant. « Je suis sûre que tu te débrouillera très bien ; rappelle-toi des cours de jardinage que nous avons pris ensemble. »


La brune roula des yeux à l'entente des arguments de sa mère.


« J'avais 5 ans, maman... »


« Et même après toutes ces années, j'ai toujours confiance en toi. », répliqua Caroline, avant de lui lancer un regard pétillant et d'arquer un sourcil mi-provocateur. « Alors ? Tu relèves le défi ? »


Elle se frotta le visage avec ses mains, soupira en guise de défaite, et accepta à contrecœur.


« Parfait. », termina son père en se levant de sa chaise grinçante. « De toute façon, tu n'aurais pas eu le choix : le billet de bus pour se rendre chez ton grand-père a déjà été pris. »


Et depuis deux semaines maintenant, Flora était ici, au milieu de toute cette végétation, à prendre soin de ces plantations de fruits, de baies et de légumes. Avec l'aide de ses Pokémon, bien entendu. Elle avait passé les premiers jours à retirer toutes les mauvaises herbes, à arroser les plantes flétries qui avaient vraiment besoin d'eau, à créer une nouvelle parcelle en retournant la terre grâce à une pioche, à y planter quelques nouvelles graines qui montraient le bout de leurs pousses, à fabriquer ces fameux épouvantails pour contrer ces Cornèbre de malheur, à couper du bois avec l'aide de son Brasegali, à faire fonctionner la cuisinière au gaz, à faire chauffer l'eau avant de prendre ses bains, et à s'endormir d'épuisement à chaque nuits tombées.


Flora soupira alors qu'elle ouvrait ses yeux et voyait son Pokémon engloutir un second légume, déglutir bruyamment, puis se lécher les babines, le visage heureux.


« Goinfrex ! », réprimanda la brune en fronçant les sourcils.


Le Pokémon sursauta, lança un coup d’œil à sa dresseuse, et s'enfuit rapidement à travers les récoltes, riant de son mauvais coup. Brasegali attira l'attention de Flora en lui tapotant sur l'épaule. Dans un grondement et un mouvement de la tête en direction de Goinfrex, il lui demanda s'il devait s'en occuper. Cela fit sourire Flora malgré la fatigue qu'elle ressentait déjà alors qu'il devait à peine être 8 heures du matin.


« Non, ça ira Brasegali. », refusa-t-elle en secouant la tête. « Je vais lui donner des Pokéblocs, ça devrait le calmer. Merci quand même. »


.


Dans l'après-midi, alors que Flora continuait de planter tranquillement de nouvelles graines dans la parcelle qu'elle avait créée, un chapeau de paille sur la tête, le soleil tapait fort. Cela ne semblait pas déranger ses Pokémons ; Brasegali avait les yeux clos et méditait, assis en tailleur et pas du tout perturbé par les volutes d'air chaud qui effleuraient son corps, Florizarre prenait tranquillement un bain de soleil au milieu des plantes, Carabaffe cherchait de l'ombre au pied des deux arbres fruitiers, et en tendant le cou vers le chalet, elle pouvait voir Goinfrex assoupit sur le perron, devant le ventilateur branché depuis l'intérieur de la maison qui continuait de tourner dans un vrombissement mécanique.


Contrairement à ce matin où il faisait un froid de canard, Flora s'était débarrassée de son gilet. Elle était vêtue d'un débardeur rouge, d'un short en jean, et des tongues en paille habillaient ses pieds nus. Dans sa sacoche accrochée dans le bas de son dos, une bouteille d'eau congelée l'aidait à se désaltérer dès qu'elle avait soif. Elle avait ses outils de jardinage et son Wailmerrosoir à portée de main dès qu'elle finissait.


Elle alternait entre une position accroupie et une position à genoux alors qu'elle faisait ses plantations. Un sourire paisible sur les lèvres malgré le fait qu'elle transpirait, elle recouvrait doucement la graine qu'elle venait de planter avec le terreau tout autour. Elle tapota la terre avec ses mains et tendit le bras pour prendre son arrosoir et arroser doucement le monticule.


En entendant des bruits de pas fouler le sol, elle releva la tête et elle fut surprise par la silhouette qu'elle vit.


C'était Drew.


Il marchait tranquillement vers elle, vêtu de la même tenue de voyage ; chaussures noires, pantalon clair, pull noir à manches longues, et chemise à manches courtes violette. Comment il faisait pour ne pas mourir de chaud, elle n'en savait rien. Il avait les mains dans les poches, comme à son habitude.


« Drew ! Qu'est-ce que tu fais là ? Comment tu as trouvé cet endroit ? », questionna-t-elle en guise de salutation lorsqu'il s'approchait d'elle.


Le garçon aux cheveux verts s'arrêta en faisant crisser ses chaussures sur la terre ferme tandis que Flora campait sur sa position accroupie, le dos rond et les bras posés sur ses genoux.


« J'ai parlé à tes parents ; ils m'ont expliqué la situation alors je suis venu pour voir si c'était vrai. », expliqua-t-il simplement.


Elle plissa les yeux, suspicieuse, avant de rendre son jugement final.


« T'es venu te moquer de moi, en gros ? », résuma Flora sur un ton peu impressionné.


« Peut-être un peu, oui. », admit-il dans un sourire en coin, les yeux brillants de taquinerie, avant de hausser les épaules et d'observer les alentours. « Mais je peux te donner un coup de main, si tu veux. »


Cela intrigua la brune, qui haussa aussitôt les sourcils.


« Tu sais jardiner ? »


« Évidemment. », dit-il comme si c'était l'évidence même alors qu'il relogeait sa mèche qui lui cachait la vue dans un mouvement nonchalant. « Qu'est-ce que tu crois ? Je sais tout faire. »


« J'te déteste tellement. », lâcha platement Flora.


« Et c'est pour ça que nous fonctionnons si bien en équipe. », répliqua-t-il en souriant, main sur la hanche, pas du tout offensé par les paroles de sa rivale dont il savait qu'elles ne contenaient aucune animosité. Et, parce qu'elle traînait pour répondre à sa question, il réitéra sa demande. « Alors, tu veux de mon aide ou pas ? »


Flora se redressa dans un soupir, les genoux craquants, et fit un pas vers Drew pour lui transférer son chapeau de paille sur la tête. Elle appuyait un peu plus fort pour faire rentrer son cou dans ses épaules, et lorsqu'il releva la tête et qu'elle croisa ses yeux verts, la brune sourit d'un air arrogant.


« Montre-moi comment tu te débrouilles, Monsieur j'aime-les-fleurs. », accepta-t-elle.


« Tu vas jamais me lâcher avec ce surnom, hein ? », voulu-t-il savoir en repositionnant correctement son chapeau de paille sur la tête.


« Tu préfères Monsieur le jardinier ? », proposa-t-elle en penchant la tête sur le côté dans un sourire taquin, avant de le dépasser et de hausser les épaules d'un air nonchalant, paumes vers le ciel. « C'est comme tu veux, mais pour moi, c'est exactement la même chose. »


« Hé, où tu vas ? », voulu-t-il savoir, obligeant Flora à pivoter et à marcher à reculons.


« Chercher un autre chapeau de paille. Tu peux utiliser mes outils et mon sac de graines. », conseilla-t-elle en pointant les objets du doigt.


Alors que Drew baissait les yeux sur ses pieds, la brune se retourna et se dirigea vers la réserve. Elle saisit le chapeau de paille à ruban indigo qui était accroché au mur et prit un deuxième lot d'outils de jardinage, un sac de graines, et un Carapuce à O. Elle fit un crochet par la cuisine de la maison pour y prendre une bouteille d'eau fraîche dans le réfrigérateur, et ressortie dehors.


Quand elle revint de son côté de la parcelle de terre labourée, elle vit que Drew s'était retroussé les manches et qu'il s'était déjà mis au travail. Les yeux rivés sur lui, Flora se fit aussi discrète que possible ; elle s'abaissa doucement, les genoux à terre, posa tout ce qu'elle avait en main sans un bruit à côté de ses chevilles, et elle l'observa avec un intérêt curieux.


Le garçon aux cheveux verts était en train de creuser un trou avec la petite pelle. Lorsqu'il fut satisfait de la profondeur, il piocha une graine dans le sac en toile et la posa à l'intérieur. Les mains en coupe, il poussa délicatement la terre pour boucher progressivement le trou. Il rassembla ensuite la terre avec ses deux mains pour la tapoter délicatement. Pour finir, il saisit le Wailmerrosoir qu'il avait piqué à Flora et arrosa soigneusement le petit tas qu'il avait formé. Son doux sourire et son regard tendre n'ont jamais quitté son visage.


« Comment tu as appris à jardiner ? », osa-t-elle demander d'une voix douce et respectueuse.


Drew releva la tête et croisa son regard, l'air neutre. Flora resta immobile, le laissant fouiller son visage – certainement pour y chercher une raison d'être d'accord ou une malice cachée. Alors qu'elle sentait son sourire se crisper et qu'elle était à deux doigts de faire machine-arrière en le rassurant que ça allait s'il ne voulait rien lui dire et que ça ne la regardait de toute façon pas, il sourit tout en fermant les yeux, un signe silencieux qu'il acceptait de partager cette partie de lui avec elle. Flora put à nouveau respirer alors que ses muscles se détendaient.


Doucement, avec un sourire nostalgique et caressant délicatement la terre devant lui avec quelques-uns de ses doigts, Drew se replongea dans ses souvenirs.


« Ma mère avait un jardin et des rosiers qu'elle aimait entretenir. », raconta-t-il.


Flora voulait lui faire remarquer que c'était pour cela qu'il aimait tant les roses, mais elle décida de tenir sa langue et de ne pas l'interrompre.


« Elle passait beaucoup de temps dehors, à prendre soin de ses fleurs, à leur chuchoter de belles paroles... Quand j'étais enfant, je n'aimais pas spécialement les plantes. Alors un jour, lorsque je jouais au chevalier, je n'ai pas hésité à casser ses rosiers avec mon épée en bois. »


Prise dans l'histoire et s'imaginant parfaitement un petit Drew saccager les plantes du jardin de sa mère, Flora ne put s'empêcher de lâcher un halètement.


« Surprenant, hein ? », lâcha-t-il en lui lançant un bref coup d’œil amusé, avant de baisser les yeux. « Je crois que le petit garçon que j'étais ne supportait pas que sa mère passe presque tout son temps dans le jardin au lieu de s'occuper de moi. Ou alors je voulais juste détruire des choses juste pour le plaisir... », proposa-t-il en haussant les épaules. « Je ne sais pas. Choisis la raison que tu veux. »


« Et ta mère t'as crié dessus quand elle l'a découvert ? », voulu plutôt savoir la brune.


« Je le méritais, mais non, elle ne m'a pas crié dessus. Elle s'est mise à mon niveau, a doucement retiré l'épée en bois de mes mains pour la poser par terre, a pris mes mains dans les siennes, puis elle m'a expliqué, de sa voix douce et aérée, que les plantes étaient aussi vivantes que nous. Qu'elles avaient besoin de notre aide pour grandir et qu'en retour, elles nous remerciaient en nous offrants les plus belles fleurs. Mais elles ne pouvaient pas s'épanouir si nous leur faisions du mal, que ce soit par jalousie ou pour s'amuser... C'était une bonne mère. », conclut-il.


« Je peux très bien l'imaginer, oui. », répondit Flora dans un hochement de tête solennel. « Et au final, c'est elle qui t'as transmis cet amour pour les roses et les plantes. »


« C'est ça. », acquiesça Drew. « J'ai fini par la rejoindre dans son travail de jardinage et elle m'a tout appris... Parfois, elle donnait des noms à ses plantes. Je ne sais pas comment elle arrivait à tous les retenir et comment elle savait me dire quelle plante portait tel nom, mais elle le pouvait. »


« Wouaw. », chuchota Flora. « Est-ce que tu as en aussi hérité ? »


« De quoi ? », demanda-t-il en clignant des yeux.


« Nommer les plantes. », répondit-elle, avant de désigner sa récente plantation du menton, un sourire taquin jouant sur ses lèvres. « Tu vas lui donner un p'tit nom, toi aussi ? »


Le garçon aux cheveux verts souffla un rire tout en secouant la tête.


« Non. Je me contente juste de les cultiver, d'en prendre soin, et de leur donner toute l'affection que j'ai fini par avoir pour elles. »


« Et c'est très admirable. », reconnu Flora dans un regard affectueux.


Les joues rougies par la chaleur, ils partagèrent un sourire complice, puis ils continuèrent leur travail, sans un mot. Ce n'était pas un silence gênant. C'était une atmosphère agréable, comme une couverture chaude sur les épaules, et Flora se fit la réflexion qu'il n'y avait pas forcément besoin de paroles pour combler un vide entre deux personnes.


Après quelques plantations, Drew s'essuya le front avec le bras et la brune profita de cette occasion pour lui donner la bouteille d'eau fraîche qu'elle gardait pour lui. Pendant qu'il buvait plusieurs gorgées, Flora contempla tout ce qu'elle avait accompli et se mit à rêvasser. Un léger sourire étira ses lèvres tandis qu'un sentiment de satisfaction et d'accomplissement bourgeonnait à l'intérieur d'elle.


Elle commençait à comprendre pourquoi son père avait insisté pour que ce soit elle qui s'occupe de la ferme agricole. Après tant de jours passés, elle en arrivait à la conclusion que ce n'était peut-être pas si mal, après tout. Être ici, au calme, entouré de végétaux de toute sorte, dans un cadre paisible, avec le soleil au Zénith, plongé dans ses pensées, et parfois ses Pokémon pour seule compagnie ; loin des routes, de la ville, des routines de concours et des festivals aussi bruyant que bordélique. C'était peut-être que ce que les gens voulaient dire lorsqu'ils parlaient de paix intérieure ou de sérénité.


Enfermée dans ses pensées, elle ne s'attendait pas à ce que Drew lui jette de la terre en plein visage pour la faire redescendre de son nuage. Flora sursauta alors qu'elle crachotait instinctivement et s'essuyait le visage.


« Hé ! », râla-t-elle, les sourcils froncés de contrariété.


« Désolé, c'était trop tentant. », s'excusa-t-il mais à la vue de son sourire narquois au coin des lèvres et de ses yeux verts pétillants de malice, il ne semblait pas le moins du monde désolé.


Mais alors que la brune le réprimandait pour son idiotie, Drew se redressa tout en s'essuyant les mains avant de les poser sur ses hanches et de tourner vers les épouvantails, ignorant totalement ce qu'elle était en train de dire. Il la coupa ensuite de ses remontrances en prenant la parole.


« On devrait peut-être faire quelque chose pour tes épouvantails et les Cornèbre qui les attaquent, non ? », proposa-t-il.


La brune se calma instantanément. Elle se répéta la question de Drew dans sa tête avant de lui répondre.


« T'as une idée ? », demanda-t-elle, intriguée.


« T'as des vieux CD dont tu ne te sers plus ? », répliqua-t-il.


Elle arqua un sourcil interrogateur.


« Est-ce que j'ai l'air d'avoir des vieux CD sur moi ? », répondit-elle sur un ton blasé, ce qui lui coûta un roulement d'yeux de la part de son ami.


« Je voulais dire, dans le chalet de ton grand-père. Il a forcément des vieux CD qu'il écoutait dans un baladeur ou quelque chose comme ça ? »


Flora le regarda en plissant les yeux d'un air dubitatif.


« Euh... Ouais mais j'vois pas où tu veux en venir. »


Elle s'attendait presque à ce que Drew se moque d'elle pour ne pas avoir compris ce qu'il essayait de dire, mais il laissa couler et lui expliqua calmement son raisonnement.


« Lorsque le soleil se reflète sur la surface des CD, les oiseaux sont aveuglés et ils n'osent plus s'approcher des plantes ou, dans ton cas, des épouvantails. »


« Oh. Oh D'accord, oui ! J'ai compris ! », dit-elle en se relevant à son tour et en s'essuyant les mains pleines de terre sur son short. « Oui, j'ai vu qu'il y avait toute une pile de CD dans le salon. Suis-moi. »


Laissant les outils de jardinage en plan, ils remontèrent l'allée en direction du chalet. Ils enjambèrent Goinfrex qui dormait toujours sur le perron, et Flora poussa la porte d'entrée dans un grincement. Ils entrèrent dans le salon à leur droite ; malgré l'odeur de bois fumé qui se répandait dans la pièce, la cheminée contre le mur était éteinte. Juste à côté, un grand meuble en bois de chêne était installé, où toute une pile de CD était rangée dans un compartiment de rangement. Devant, un énorme fauteuil en cuir, couleur rouille, reposait tranquillement. Et c'est là qu'ils s'arrêtèrent.


« Voilà, y'a tout ça. », présenta-t-elle en se mettant accroupie devant le meuble.


Elle prenait déjà quelques boîtes entre ses mains pour examiner leurs couvertures, tandis que Drew s'assit en tailleur à côté d'elle.


« On peut en suspendre quelques-uns aux bras des épouvantails, mais je pense qu'on pourrait aussi en casser pour coller les morceaux sur leurs vêtements et sur leurs chapeaux, avec de la super-glu, au cas où les ficelles seraient tranchées. », proposa le garçon aux cheveux verts.


« Oh, super bonne idée ! », lâcha Flora avant d'avoir un temps d'arrêt. « Attends, est-ce que ça ne se vendra pas hyper cher dans quelques années ? Tu crois que je dois demander à mon père d'abord ? Peut-être qu'il voudra les récupérer ? », questionna-t-elle en penchant la tête sur le côté.


« Mmh je ne sais pas trop. », réfléchit-il en se caressant le menton. « Et comment tu veux contacter ton père ? T'es au milieu de la campagne et y'a pas de réseau. Parce que corrige-moi si je me trompe, mais je n'ai pas du tout aperçu ton Charmillon, donc j'en déduis qu'il est soit resté dans la serre de tes parents, soit que tu as oublié de le prendre avec toi comme la quiche que tu es, et que tu n'as aucun moyen de leur envoyer du courrier. »


Drew ponctua son analyse par un sourcil parfaitement arqué qui agaça aussitôt la brune. Mais, alors qu'elle ouvrait la bouche pour lui marmonner une réplique du genre « je vais te faire bouffer les CD si tu continues », son ami reprit la parole.


« En plus, si ton père voulait les récupérer, il t'aurait dit de ne pas y toucher, tu ne crois pas ? », fit-il valoir.


Ouais, ok. Il n'avait pas tort. Flora resta quelques secondes à fixer la couverture des boîtes qu'elle tenait entre ses mains, avant de lever les yeux vers Drew. Ils se regardèrent, débattant silencieusement de la décision qu'ils devaient prendre.


« C'est pour la bonne cause, on est d'accord ? », marmonna Flora sur un ton peu convaincu.


« Eh bien... », répondit Drew sur un ton prudent. « … d'un point de vue objectif, entre ses vieux CD et ses plantations, je pense que le choix est vite fait. Je veux dire, bien sûr, peut-être que ces musiques ont une forte valeur mais les plantations de ton grand-père, que ton père t'as expressément demandé de préserver et d'entretenir, sont beaucoup plus importantes, non ? Et pour ne pas prendre trop de risque, on a qu'à prendre ceux qui sont plus récents ? »


Flora bourdonna en guise de réflexion, avant de hocher affirmativement la tête.


« Si j'me fais quand même maudire par mon grand-père, ça sera carrément de ta faute. Et j'hésiterai pas à appeler un shaman ou un truc comme ça pour qu'il te transfère ma malédiction. », dit-elle avec le plus grand sérieux du monde, mais le garçon aux cheveux verts fut tout de même amusé, comme en attestaient ses lèvres qui s'étaient retroussées en un léger sourire.


« Vas-y, j'ai pas peur des fantômes. », affirma Drew d'un air nonchalant en croisant les bras.


« Et de mon père ? », renchérit la brune.


Drew fut soudainement silencieux, son sourire ayant disparu de son visage confiant. Les yeux dans le vide, il imaginait certainement la scène ou considérait ses options, et Flora prit un malin plaisir à le voir se débattre intérieurement sur la réponse à donner. Quand il croisa à nouveau son regard, il avait un pli entre les sourcils, l'air aussi obstiné que sérieux.


« Je l'attends quand même. », finit-il par dire du bout des lèvres.


Flora ne put s'empêcher de rigoler et de lui donner un coup dans son épaule pour le pousser d'un geste taquin.


« Sale menteur ! », rétorqua-t-elle. « On aurait dit que tu marchais carrément sur de la glace fine la dernière fois que je t'ai vu discuter avec lui ! »


« Il avait fait sa voix de papa ! », se défendit Drew en écartant les bras. « D'habitude, je m'entends super bien avec lui ! »


« Sa voix de papa ? », répéta Flora en haussant un sourcil et en lui souriant de travers, comme pour se foutre de lui.


« Tu sais très bien ! », accusa-t-il avant de souffler, de lui prendre quelques CD des mains, et de se remettre debout. « Allez, mettons-nous au travail. »


Flora pouffa de rire et se leva pour le guider vers l'établi, où était installée une énorme table en bois de chêne. Brasegali leur rapporta les deux épouvantails – un dans chaque griffe – pour les déposer sur le plan de travail, et leur atelier bricolage pouvait commencer...


.


Lorsqu'ils eurent fini, le soleil était parti se cacher et n'avait laissé qu'un ciel orangé et rose au-dessus de leur tête. Ils retournèrent dans les champs pour installer les épouvantails fraîchement remis à neuf et customisés.


« Bon : c'est pas si mal, en fin de compte ! », constata Flora en mettant ses mains sur ses hanches, tandis que Drew sautait par-dessus les plantations pour la rejoindre. « On a fait du bon travail. »


« Tu vois ? Je t'avais dit qu'on formait une bonne équipe. », répondit-il en lui lançant un regard à moitié suffisant.


« Ouais, ok, tu as eu raison. », admit-elle en roulant des yeux.


« Je ne vais pas tarder à rentrer ; il se fait tard. », déclara-t-il en levant la tête vers le ciel orangé.


« Allons ranger les outils de jardinage. », proposa Flora en récupérant ses affaires.


Drew fit de même, et ils remontèrent une seconde fois l'allée pour stocker les affaires dans l'établi. Ils repassèrent par l'intérieur de la maison pour qu'ils puissent jeter leur bouteille d'eau vide dans la poubelle de la cuisine, et une fois sortis dehors, ils s'arrêtèrent sur le perron.


« Merci pour ton aide. Sans toi, j'y serais probablement encore. », dit la brune avec reconnaissance.


« De rien. Ça m'a fait plaisir de jardiner à nouveau. »


« Je n'en doute pas une seconde, Monsieur j'aime-les-fleurs. », lança-t-elle dans un sourire taquin.


Son surnom fit sourire Drew, qui lui rendit son chapeau de paille en appuyant un peu fortement sur sa tête – une vengeance pour tout à l'heure. Quand elle releva la tête, elle vit qu'il observait globalement toutes les plantations, les mains dans ses poches.


« Quelque chose ne va pas ? », demanda-t-elle naturellement alors qu'il fredonnât.


« Tu devrais planter des roses. », suggéra-t-il finalement.


« Quoi, parce que c'est toi qui viendras me les acheter ? », taquina-t-elle en croisant les bras et en s'épaulant contre le cadre en bois rouge de la porte. « Si tu me dis oui, j'veux bien considérer l'idée. Ou non, encore mieux ; tu n'auras qu'à me rapporter les graines pour faire pousser des roses. »


« Nah. J'préfère que tu choisisses des graines bon marché, que les roses qui pousseront ne seront pas aussi belles que si tu avais acheté des graines de qualité, et que je vienne me moquer de ton travail mal fait. », répondit-il avec un regard malicieux et un sourire en coin.


« J'te déteste tellement. », dit-elle à nouveau dans un souffle, mais d'une voix chaleureuse qui contrastait avec ses paroles.


Drew ne put s'empêcher de lâcher un petit rire. Ils partagèrent quelques secondes de silence où ils se regardèrent avec toute l'affection qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre. Puis le garçon aux cheveux verts ferma les yeux pour descendre une des marches de perron avec un pied et se tourner de moitié vers sa rivale.


« Lorsque tu auras terminé ton travail ici, on se reverra aux concours ? », dit-il sur un ton prudent, comme s'il n'était pas sûr qu'elle soit présente.


« Oui. », répondit-elle en hochant la tête. « Même si j'adore m'occuper de la ferme, je sais que les concours sont toute ma vie. Je ne compte pas rester ici indéfiniment. »


« Je comprends. Et puis, on a encore le temps avant de prendre notre retraite. », lâcha-t-il.


L'estomac de Flora fit un looping à l'entente de son « notre retraite », comme s'il prévoyait d'arrêter sa carrière en même temps qu'elle, tandis que son cœur rata un battement au sous-entendu qu'il venait de faire. Et elle se maudit tellement de constater à quel point c'était facile pour elle d'imaginer ce quotidien paisible et domestique au milieu de la ferme agricole avec Drew, en compagnie de leurs Pokémon, à s'occuper des nombreux végétaux, à s'entraider, à se chamailler, à s'aimer... Elle cligna des yeux pour redescendre sur Terre, avant de hausser les épaules d'un air nonchalant et de regarder ailleurs, faisant de son mieux pour atténuer le rouge qui lui montait aux joues.


« Si mes parents décident de ne pas vendre la maison, ouais. Carrément. J'veux dire, pourquoi pas ? On n'en est pas encore là. », bafouilla-t-elle.


Et alors qu'elle venait de bafouiller comme une idiote, elle réussit tout de même à gagner un léger sourire amusé de la part de Drew.


« Au revoir, Flora. », lui dit-il, dans un regard plein de promesse.


Avec une dernière vague de la main, ce dernier parti. Et sans un mot – parce qu'elle était certaine qu'elle se ridiculiserait encore plus – elle le salua à son tour en levant la main. Confortablement appuyée contre l'encadrement de sa porte d'entrée, elle le regarda s'éloigner alors que l'image d'une retraite tranquille avec Drew restait collée derrière ses rétines. Elle se frotta les paupières dans un gémissement pour sortir de sa rêverie.


La journée de Flora ne s'arrêtait pas là ; elle devait continuer de gérer son quotidien, à commencer par débrancher ce vieux ventilateur qui continuait de souffler un vent froid sur un Goinfrex toujours endormi...

______________________________________________________
« Threats only work on someone who has something to lose. But me ? I’ve already lost it all. »
Les menaces font effets sur les gens qui ont quelque chose à perdre. Mais moi ? J'ai déjà perdu tout ce que j'avais. - Catra


Routine, Cornèbre et paix intérieure 392759162090tumblrltr9g3zqgh1qhuk9x


Dernière édition par Laura57 le Dim 20 Mar 2022, 15:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
27csi

Routine, Cornèbre et paix intérieure 1413562847-ecran4-jvshack-com
27csi


Aucun Avertissement

Masculin Nombre de messages : 617
Age : 18
Film Pokémon préféré : Pokemon Le Film 1
Pokémon(s) préféré(s) : Lixy
Jeu(x) vidéo Pokémon préféré : Pokemon X/Y
Date d'inscription : 17/04/2016

Routine, Cornèbre et paix intérieure Empty
MessageSujet: Re: Routine, Cornèbre et paix intérieure   Routine, Cornèbre et paix intérieure Icon_minitimeDim 20 Mar 2022, 11:51

Orthographe, vocabulaire : 5/5 (J'ai pas forcément fait gaffe à l'orthographe, mais dans l'ensemble j'ai jamais été gêner donc ça devait être good)
Fluidité de lecture : 4/5 (Ça enchaine très vite tout en prenant son temps, donc c'est cool mais par exemple j'avais pas capté que Florizarre était le bulbizarre évolué de Flora au début du coup j'me disais il fou quoi ici ce pokemon ? Donc peut-être précisé pour éviter que cela n'arrive)
Développement (l'histoire était-elle bien amenée) : 3,5/5 (Pourquoi 3,5 ? Simplement car le développement est bien fait au niveau de Drew même si je trouve dommage que lorsqu'il revienne il retrouve direct une "rivalité" avec Flora qui devrait déjà être réglée depuis longtemps mais soit c'est pas pour ça que j'ai mis le 4 puisqu'au final il fini par bien s'entendre avec Flora, c'est justement Flora le problème, c'est qu'au début on nous explique que Flora détesté ce coté fermier mais à la fin de l'histoire même si elle s'est bien amusée avec Drew, bahhh elle déteste toujours devoir faire la fermière quoi, y'a pas un truc qui lui a vraiment fait changé d'avis...)
Respect de la contrainte : 5/5 (Bah là, chapeau l'artiste.)
Respect des personnages (sont-ils fidèles à leur caractères ?) : 4,5/5 (Honnêtement Flora m'as vraiment parue fidèle à elle-même, du coté de Drew, de ce que je m'en souviens, il me paraissait aussi plutôt logique, mais par mesure de sécurité je ne met pas 5 tu comprendras bien. Quand aux Pokemons, Goinfrex est extrêmement fidèle à lui-même mdrrr, et les autres également bien que plus en retrait.)
Émotions (l'histoire en elle-même vous a-t-elle plu ? avez-vous ri ? été touché ?) : 4/5 (Je donne mon raisonnement plus bas)
Chute / fin de la fic (si cela conclut bien l'histoire) : 4/5 (L'histoire était vraiment cool, bien amenée avec le petit Flashback tout ça tout ça, peut-être manque t'il un petit clin d’œil aux choses qu'elle a apprise aux cotés de Sacha... Genre je sais pas, par exemple elle plante un légume et repense à la façon dont Arcko l'aurait fait fin t'as compris ce que je veux dire mdrrr. La fin de la fic comme je l'ai dis précédemment le hic du Flora n'as pas forcément trouvé quelque chose qui lui fasse pas forcément totalement changé d'avis sur la ferme mais au moins un minimum parce que certes elle s'est amusée avec Drew mais c'est pas ça qui lui fera changer d'avis. Même si à la fin elle dit "j'adore m'occuper de la ferme" on dirait vraiment que ça sort un peu sans prévenir et sans raison.)
Revenir en haut Aller en bas
Oohfemmeluxieuse
Gagnante du concours de fics
Gagnante du concours de fics
Oohfemmeluxieuse


Aucun Avertissement

Féminin Nombre de messages : 3272
Age : 28
Date d'inscription : 21/04/2011

Routine, Cornèbre et paix intérieure Empty
MessageSujet: Re: Routine, Cornèbre et paix intérieure   Routine, Cornèbre et paix intérieure Icon_minitimeDim 20 Mar 2022, 15:28

Orthographe, vocabulaire : 4/5
Fluidité de lecture : 5/5 
Développement (l'histoire était-elle bien amenée) : 4/5
Respect de la contrainte : 5/5 
Respect des personnages (sont-ils fidèles à leur caractères ?) : 5/5 
Émotions (l'histoire en elle-même vous a-t-elle plu ? avez-vous ri ? été touché ?) : 4/5 
Chute / fin de la fic (si cela conclut bien l'histoire) : 5/5 





J'ai beaucoup aimé ton OS. Cela fait longtemps que je n'ai pas lu de fiction sur Drew et Flora en personnages principaux et m'a donné le sourire, j'adore ce shipping (bien que dans l'OS il n'est pas réellement explicite). J'aime les interactions entre Flora et ses Pokémon et OMG Ronflex toujours fidèle à lui-même, il ne changera jamais mdr j'ai bien imaginé lorsque Flora le dissuade de grignoter et qu'au final bah... Ronflex s'en balle les reins Mdr 


J'aime bien comment Drew intervienne dans le quotidien de Flora et j'ai espéré à la fin de la fiction que Flora lui propose de revenir la voir ou bien que lui se propose de venir un autre jour pour l'aider... MAIS...X) on ne peut pas tout avoir. Cependant la mention de la retraite,j'ai adoré, c'était bien intégré et j'aime comme Flora s'imagine sa retraite avec Drew. J'en suis sûr ce lui-aussi à penser à la même chose qu'elle mais il était tellement fier qu'il se cache derrière ses sourire narquois et ses petites taquineries. 


Le passage où Drew raconte les souvenirs avec sa mère était très touchant, j'ai bien visualisé la scène et je le trouvais attachant, plus humain et plus... fragile mais c'est ça qui le rendait attachant.


Enfin bref, tu as compris que j'ai kiffé mdrrr 

______________________________________________________
"Oohfemmeluxieuse, parce que la faute d'orthographe est un art dans les écorchures des mots..."






Like a Star @ heaven J'écris parce que j'en ai envie. J'écris parce que je crois que n'ai plus le choix.
C'est une addiction qu'on prend plaisir à goûter de plus en plus jusqu'à atteindre l'overdose...Like a Star @ heaven 




Routine, Cornèbre et paix intérieure Edo99710

" L'admiration que je vois dans ton regard est une force qui m'est obsessionnelle, c'est quelque chose qui me rend fidèle, qui me rend faible..."


Routine, Cornèbre et paix intérieure Pikapo10
PikaPotter ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://pikOoups-smile.skyrock.com
marie18
Gagnante du concours de fics
Gagnante du concours de fics
marie18


Aucun Avertissement

Féminin Nombre de messages : 2431
Age : 33
Film Pokémon préféré : Pokémon 2,9 et 12
Pokémon(s) préféré(s) : Luxray et Umbreon (Noctali)
Jeu(x) vidéo Pokémon préféré : Pokémon X
Date d'inscription : 24/05/2009

Routine, Cornèbre et paix intérieure Empty
MessageSujet: Re: Routine, Cornèbre et paix intérieure   Routine, Cornèbre et paix intérieure Icon_minitimeMer 23 Mar 2022, 01:15

Routine, Cornèbre et paix intérieure EmptySujet: Re: Routine, Cornèbre et paix intérieure   Routine, Cornèbre et paix intérieure Icon_minitimeDim 20 Mar 2022 - 14:28Routine, Cornèbre et paix intérieure Citer110 Routine, Cornèbre et paix intérieure Editer10 Routine, Cornèbre et paix intérieure Suppri10


Orthographe, vocabulaire : 4.5/5
Fluidité de lecture : 4.5/5 
Développement (l'histoire était-elle bien amenée) : 4.5/5
Respect de la contrainte : 5/5 
Respect des personnages (sont-ils fidèles à leur caractères ?) : 5/5 
Émotions (l'histoire en elle-même vous a-t-elle plu ? avez-vous ri ? été touché ?) : 5/5 
Chute / fin de la fic (si cela conclut bien l'histoire) : 5/5 





Personnellement j'ai vraiment aimé ta fic Laura! Very Happy je trouve que c'est vraiment original et c'est bien écrit. Smile j'adore aussi le shipping Drew/Flora. Lol Goinfrex le gros gourmand! Mdr. J'ai vraiment apprécié. Bravo! Smile 

______________________________________________________
Routine, Cornèbre et paix intérieure 110320055738672117
Routine, Cornèbre et paix intérieure Pourmariek
Revenir en haut Aller en bas
marie18
Gagnante du concours de fics
Gagnante du concours de fics
marie18


Aucun Avertissement

Féminin Nombre de messages : 2431
Age : 33
Film Pokémon préféré : Pokémon 2,9 et 12
Pokémon(s) préféré(s) : Luxray et Umbreon (Noctali)
Jeu(x) vidéo Pokémon préféré : Pokémon X
Date d'inscription : 24/05/2009

Routine, Cornèbre et paix intérieure Empty
MessageSujet: Re: Routine, Cornèbre et paix intérieure   Routine, Cornèbre et paix intérieure Icon_minitimeMer 23 Mar 2022, 01:18

33.5/35 pour ma note ! Smile désolé je voulais éditer pour ajouter le résultat mais la modification se trouvait dans le poste de Mel. Lol

______________________________________________________
Routine, Cornèbre et paix intérieure 110320055738672117
Routine, Cornèbre et paix intérieure Pourmariek
Revenir en haut Aller en bas
Laura57
Administrateur
Administrateur
Laura57


Aucun Avertissement

Féminin Nombre de messages : 3663
Age : 27
Film Pokémon préféré : Je les aime bien tous mais je dirais les trois premiers films
Pokémon(s) préféré(s) : 1G : Rattatac, Tétarte. 2G : Noarfang, Scarhino. 3G : Oniglali, Libégon. 4G : Étouraptor, Blizzi. 5G : Larveyette, Symbios. 6G : Exagide, Pandarbare. 7G : Mimiqui, Tarenbulle. 8G : Moumouton, Bekaglaçon
Jeu(x) vidéo Pokémon préféré : RF/VF, DPPt
Date d'inscription : 27/10/2010

Routine, Cornèbre et paix intérieure Empty
MessageSujet: Re: Routine, Cornèbre et paix intérieure   Routine, Cornèbre et paix intérieure Icon_minitimeJeu 24 Mar 2022, 12:16

Merci pour vos commentaires, je suis contente que mon histoire vous ait plu ! Very Happy

@27csi : concernant le Florizarre de Flora, on le voit dans DP lorsque Flora revient pour le concours de la coupe Marc (auquel Sacha participe également) donc je pensais que le fait de savoir que le Bulbizarre de Flora avait évolué était acquis (en plus DP date d'il y a 10 ans, y'a prescription là! mdr) Laughing

- concernant le développement, Flora se fait la réflexion, au bout d'un moment, que ce n'est pas si mal de s'occuper de la ferme même si c'était temporaire, et peut-être que j'aurais dû mettre ce paragraphe de réflexion à la fin pour une meilleure conclusion.
Je me suis également dit que Flora n'allait pas du tout devenir fermière à plein temps et qu'elle finirait par revenir dans les concours. Si elle aurait complétement lâché sa carrière de coordinatrice pour rester fermière, je ne pense pas que ça aurait collé à son caractère.

- Pour la chute avec "j'adore m'occuper de la ferme", peut-être que j'aurai également dû nuancer un peu plus et qu'elle aurait dû dire "j'aime bien m'occuper de la ferme MAIS" ou "au début j'aimais pas du tout ça MAIS en fin de compte, j'aime plutôt bien m'occuper de la ferme. CEPENDANT" et blabla à propos des concours xD

- Et pour le fait de mentionner Sacha (ou comment Arcko aurait fait), j'ai vraiment voulu me concentrer uniquement sur Flora, et pas toujours rapporter les choses au héros, quand bien même si c'était son mentor. Comme si Flora, ou n'importe quel autre personnage, ne pouvait pas tracer son chemin sans faire systématiquement une mention à Sacha, tu vois ce que je veux dire ? Pour moi, je n'ai pas trouvé ça pertinent. Même si, dans un sens, je peux comprendre pourquoi le clin d’œil aurait été sympa.

En tout cas, merci pour cet avis, je ferais plus attention à ces petits détails pour la prochaine fois Smile

______________________________________________________
« Threats only work on someone who has something to lose. But me ? I’ve already lost it all. »
Les menaces font effets sur les gens qui ont quelque chose à perdre. Mais moi ? J'ai déjà perdu tout ce que j'avais. - Catra


Routine, Cornèbre et paix intérieure 392759162090tumblrltr9g3zqgh1qhuk9x
Revenir en haut Aller en bas
27csi

Routine, Cornèbre et paix intérieure 1413562847-ecran4-jvshack-com
27csi


Aucun Avertissement

Masculin Nombre de messages : 617
Age : 18
Film Pokémon préféré : Pokemon Le Film 1
Pokémon(s) préféré(s) : Lixy
Jeu(x) vidéo Pokémon préféré : Pokemon X/Y
Date d'inscription : 17/04/2016

Routine, Cornèbre et paix intérieure Empty
MessageSujet: Re: Routine, Cornèbre et paix intérieure   Routine, Cornèbre et paix intérieure Icon_minitimeJeu 24 Mar 2022, 13:39

Laura57 a écrit:
Merci pour vos commentaires, je suis contente que mon histoire vous ait plu ! Very Happy

@27csi : concernant le Florizarre de Flora, on le voit dans DP lorsque Flora revient pour le concours de la coupe Marc (auquel Sacha participe également) donc je pensais que le fait de savoir que le Bulbizarre de Flora avait évolué était acquis (en plus DP date d'il y a 10 ans, y'a prescription là! mdr) Laughing

- concernant le développement, Flora se fait la réflexion, au bout d'un moment, que ce n'est pas si mal de s'occuper de la ferme même si c'était temporaire, et peut-être que j'aurais dû mettre ce paragraphe de réflexion à la fin pour une meilleure conclusion.
Je me suis également dit que Flora n'allait pas du tout devenir fermière à plein temps et qu'elle finirait par revenir dans les concours. Si elle aurait complétement lâché sa carrière de coordinatrice pour rester fermière, je ne pense pas que ça aurait collé à son caractère.

- Pour la chute avec "j'adore m'occuper de la ferme", peut-être que j'aurai également dû nuancer un peu plus et qu'elle aurait dû dire "j'aime bien m'occuper de la ferme MAIS" ou "au début j'aimais pas du tout ça MAIS en fin de compte, j'aime plutôt bien m'occuper de la ferme. CEPENDANT" et blabla à propos des concours xD

- Et pour le fait de mentionner Sacha (ou comment Arcko aurait fait), j'ai vraiment voulu me concentrer uniquement sur Flora, et pas toujours rapporter les choses au héros, quand bien même si c'était son mentor. Comme si Flora, ou n'importe quel autre personnage, ne pouvait pas tracer son chemin sans faire systématiquement une mention à Sacha, tu vois ce que je veux dire ? Pour moi, je n'ai pas trouvé ça pertinent. Même si, dans un sens, je peux comprendre pourquoi le clin d’œil aurait été sympa.

En tout cas, merci pour cet avis, je ferais plus attention à ces petits détails pour la prochaine fois Smile
Ah ouais on le voit dans DP ? Whaaa j'en ai aucun souvenir mdrrr faudrait vraiment que je reregarde un jour.

Ah je disais pas qu'elle aurait dû apprécier forcement le côté fermier mais j'aurai aimé qu'elle en tire une conclusion comme par exemple imaginons qu'avec un combo entre Florizarre et Carabaffe elle ait fait poussé une plante et bien, elle aurait pu se dire "Tiens je pourrais peut etre utiliser un système equivalent avec ce même combo durant un de mes concours" ou quelque chose comme ça quoi

Et quand je dis mentionner Sacha je disais pas forcement lui hein ça aurait bien pu être son père ou encore Pierre ou même Drew avant qu'il arrive dans la fic genre histoire de dire qu'il y a une référence a quelque chose qu'elle aurait apprise sur la route mais là c'est plus une suggestion plutôt qu'un repproche car comme tu l'as dis c'est pas nécessaire.

C'est plus facile de voir les erreurs des autres que les siennes c'est pour ça que c'est bien de poster sur ce genre de sites, ça permet de s'améliorer  Razz
Revenir en haut Aller en bas
TerraRafa

Routine, Cornèbre et paix intérieure 1413562902-ecran6-jvshack-com
TerraRafa


Aucun Avertissement

Masculin Nombre de messages : 10651
Age : 23
Film Pokémon préféré : Mew vs Mewtwo; Le Pouvoir est en toi, Lucario et le mysère de Mew
Pokémon(s) préféré(s) : Le GOAT: Satoshi-Gekkouga ! Massko, Vipélierre, Simiabraz, Croâporal, Brutalibré
Jeu(x) vidéo Pokémon préféré : Vert feuille, Platine, Pokémon Go, Let's Go
Date d'inscription : 14/07/2015

Routine, Cornèbre et paix intérieure Empty
MessageSujet: Re: Routine, Cornèbre et paix intérieure   Routine, Cornèbre et paix intérieure Icon_minitimeDim 03 Avr 2022, 19:15

Orthographe, vocabulaire : 5/5
Fluidité de lecture : 4.5/5 
Développement (l'histoire était-elle bien amenée) : 4/5
Respect de la contrainte : 5/5 
Respect des personnages (sont-ils fidèles à leur caractères ?) : 4.5/5 
Émotions (l'histoire en elle-même vous a-t-elle plu ? avez-vous ri ? été touché ?) : 4/5 
Chute / fin de la fic (si cela conclut bien l'histoire) : 4/5
Total: 31/35


Alors déjà j'ai bien aimé ta fic Smile  Centrée sur Flora, ça fait longtemps et c'est quand même un perso qui le mérite mdr
J'ai pas vu de faute ou d'erreur de syntaxe donc nickel
Ca se lit très bien même si j'avoue qu'on est un peu paumé au niveau du temps des fois. Je sais pas trop comment l'expliquer mais on a du mal à se situer du moment de la journée et de combien de temps prend telle action à faire, fin bon c'est un détail mdr
L'histoire est bien amenée avec le besoin de pause pour Flora + la discussion avec ses parents. Maintenant je me dis pourquoi ils se préoccupent de cette ferme seulement maintenant et surtout pourquoi pendant que 1 mois et demi ! Et après ? RIP la ferme mdr ? Un autre occupant ? Pu la saison ? Fin je sais pas bizarre xD
La contrainte de la ferme, oh bah oui pas mal xD


Les persos oui je reconnais bien Flora et Drew et leur dynamique de duo (je dis bien duo mdr) ainsi que les Pokémon de Flora (coucou Goinfrex). par contre les parents et surtout Norman (voix de Papa what xD) un peu chelous je t'avoue x) D'ailleurs à propose des Pokémon, étonnant de pas avoir fait apparaître Rosélia dans cette histoire.
De même je ne comprends pas comment elle a pu se dire qu'emmener Goinfrex dans une ferme pour cultiver des légumes était une bonne idée. Il fallait évidemment le laisser dans la serre


Est-ce que ça m'a plu, bah tu me connais j'aime l'action et c'est vrai que là bon c'est un peu mou comme histoire quoi il se passe pas grand chose on va pas se mentir xD Après heureusement que c'est très bien raconté quoi Razz 
La fin ouais pareil Flora qui change complètement d'avis sur la ferme alors qu'elle la maudissait le matin même, c'est trop brusque et inexpliqué. Par contre Drew conclut bien cette histoire je trouve


J'ai pu aussi voir dans les commentaires le regret du manque de références à Sacha. Effectivement je ne pense pas que ce soit une obligation, au contraire ça aurait été forcé. Flora n'est vraiment plus une débutante et s'est largement affranchie du modèle que représente notre Satoshi


Donc globalement bah bravo hein c'était super ^^ Wink

27csi aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Routine, Cornèbre et paix intérieure Empty
MessageSujet: Re: Routine, Cornèbre et paix intérieure   Routine, Cornèbre et paix intérieure Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Routine, Cornèbre et paix intérieure
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» #198 Cornèbre
» Aurais je la paix un jour ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon AAML :: HORS POKEMON :: JEUX, CONCOURS :: Concours-
Sauter vers: