Pokémon AAML

Pokémon AAML

Salut à toi Invité!
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion
Venez vous inscrire sur le forum ! Ça se passe ICI !


Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Bienvenue sur le forum AAML ! Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


Partagez | 
 

 Double jeu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
TerraRafa


avatar

1 Avertissement

Masculin Nombre de messages : 6190
Age : 18
Film Pokémon préféré : Mew vs Mewtwo; Le Pouvoir est en toi
Pokémon(s) préféré(s) : Massko, Dracaufeu, Vipélierre, Simiabraz, Croâporal, Brutalibré, Pandespiègle, Braisillon, Sachanobi
Jeu(x) vidéo Pokémon préféré : Version jaune, Vert feuille
Date d'inscription : 14/07/2015

MessageSujet: Double jeu   Sam 17 Juin - 23:42

Titre: Double jeu


Résumé:  Sacha et Ondine sont ensemble depuis plusieurs années lorsque cette dernière trompe son petit-ami avec un autre. Sacha le découvre petit à petit en voyant Ondine distante et agir bizarrement avec lui. Il prend très mal la situation et décide de partir sur le champ après l’avoir vu dans les bras d’un autre homme. Ne sachant plus où aller et ayant perdu son emploi depuis peu, il fait de l’autostop et fait la rencontre avec une vieille connaissance, Serena qui était en route vers l’étranger pour développer son entreprise de prêt-à-porter…


Couples: Sacha/Ondine, Sacha/Serena



Rating: T (Teen and up)



Equipe: Blue/Terra



Note: On a fait intervenir Serena plus tôt dans la trame modifiant du fait les conditions mais le scénario reste respecté même si l'histoire n'est pas finie, du moins pour l'instant car ne vous inquiétez pas, cette fic sera terminée ! Car c'est notre projet !
Revenir en haut Aller en bas
TerraRafa


avatar

1 Avertissement

Masculin Nombre de messages : 6190
Age : 18
Film Pokémon préféré : Mew vs Mewtwo; Le Pouvoir est en toi
Pokémon(s) préféré(s) : Massko, Dracaufeu, Vipélierre, Simiabraz, Croâporal, Brutalibré, Pandespiègle, Braisillon, Sachanobi
Jeu(x) vidéo Pokémon préféré : Version jaune, Vert feuille
Date d'inscription : 14/07/2015

MessageSujet: Re: Double jeu   Sam 17 Juin - 23:43

Prologue:

Le journal de Serena.

Je me souviendrai toujours du temps ou l'on s'est recroisé, depuis des années, j'ai conservé une image idéalisée de toi, ton sourire, tes yeux grands ouverts sur le monde, la période courte mais agréable ou l'on a parcouru la région, bien que ces moments furent brefs, je les ai toujours conservés dans un coin particulier de ma mémoire, et surtout, nos adieux, la seule consolation que j'avais été la vie nouvelle que j'allais vivre, mais toi...

Nos retrouvailles approchent à grands pas, allais-tu me reconnaître? Bien sûr que oui, mais nous ? Y a t'il toujours moyen de rester comme avant ? Nous avons changé, c'est certain, mais au fond, nous sommes toujours les mêmes qu'autrefois, juste que notre ambition a grandi, et que nos relations ont évolué, mais pas dans le sens que je voulais, pas dans le sens que j'espérais.

Mais je suis sûre d'une chose, peu importe le chemin que tu choisiras, jamais...au grand jamais, je ne t'en empêcherai...du moment que tu l'as choisi...sois heureux.

Elle ferma lentement son journal et soupira, cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait ni eu de ses nouvelles, ni écrit à son plus cher confident, qui n'était autre qu'un objet, un objet de valeur à ses yeux, elle savait que le garçon de tous ses désirs fréquentait quelqu'un d'autre, désormais installée dans sa région natale, il travaillait et étudiait en même temps, la venue de la jeune fille allait peut être le surprendre...


____________________________________________________________________________

Chapitre 1: 

Arrivée à l'arène D'Azuria, une jeune fille rousse se préparait pour son futur combat avec un jeune dresseur lui rappelant étrangement son être aimé à ses débuts, il tenait presque le même discours que ce dernier, pas de surprise par rapport à cela, les nouveaux dresseurs devaient paraître déstabilisant contre leurs adversaires, mais pour la championne, la seule chose qui l'intéressait était le résultat. Elle n'aimait guère les frimeurs, mais elle n'utilisait jamais des techniques très sophistiquées contre les débutants, il fallait bien qu'ils aient une chance de réussir non ? Cela ne voulait pas dire que le combat était facile pour autant. Mais un combat du niveau du dresseur, qui lui permettrait d'apprendre et d'aller de l'avant, valait mieux qu'un combat impressionnant qui le découragerait et ne l'aiderait même pas dans son apprentissage.

Elle rangea ses vêtements habituels pour son maillot de bain vert qui était plus pratique pour les combats et l'entrainement, de plus, Sacha aimait beaucoup ce modèle qui était assez révélateur, pas trop, mais assez, déjà, on voyait son ventre plat révélé au milieu de sa grande veste, veste qui appartenait bien sur à son fiancé, un deux-pièces faisait ressortir ses yeux, le brun adorait cette couleur sur elle, malgré sa jalousie qu'il cachait au quotidien. 


La journée fut longue et le combat rapide, le jeune garçon avait pris gout au combat, Ondine, la championne décrite, lui a appris beaucoup sur les Pokémon eau, et lui, avait réussi l’épreuve donnée.


___________________________________________________________


De son coté, Sacha aimait bien les enfants, il aimait son travail, et ils le lui rendaient tous bien, il était là pour guider les débutants, enfant ou pas d'ailleurs, qui voulaient comme lui, faire le voyage de leur vie à la quête de nouvelles aventures et de nouveaux défis, les années ont passé, et sa réputation devenait incontournable, Régis son rival et ami de longue date était toujours en voyage occasionnel, lui avait choisi de rester à Kanto pour quelques temps, histoire de renouer avec sa famille et de perfectionner ses connaissances en Pokémon, le rêve de devenir maître était aussi plus proche que jamais, il ne voulait pas lâcher prise, bien que ce travail était temporaire, l'expérience était satisfaisante, il recevait de nombreuses demandes de la part des dresseurs, c'était une sorte de coach.

De plus, les filles l'appréciaient énormément, au grand désespoir de sa rouquine qui ne comprenait pas pourquoi d'ailleurs...en fait si elle comprenait très bien au fond, aucune surprise sur le fait qu'elle n'aimait guère la concurrence à ce niveau, son amoureux était pourtant fidèle malgré toutes les avances, et puis aucune n'arrivait à la cheville de cette dernière qui avait tout pour elle.

Le plus important pour lui, c'est la proximité avec sa belle, et oui, ils étaient enfin réunis après tout ce temps, mais était-il vraiment heureux pour autant ? Oui, évidemment, mais quelque chose manquait à son bonheur, c'est vrai qu'il aimait Ondine de tout son cœur, et c'était toujours le cas, leur relation n'avait pas beaucoup changé d'ailleurs, mais il pensait aussi souvent à une autre...qu'il n'avait pas revu depuis très longtemps, se demandant bien ce qu'elle etait devenue, car elle ne lui écrivait plus, il n'avait aucune nouvelle d'elle depuis longtemps. 

___________________________________________________________________________

A Bourg-Croquis, le soleil se levait doucement sur ce village si paisible comme à son habitude, peut-être trop d’ailleurs au goût de certains. Il était aux alentours de neuf heures et une jeune femme commença à émerger lentement de son sommeil. Les rayons solaires traversaient sa fenêtre pour venir se poser délicatement sur son front. Elle aurait bien aimé rester davantage dans son lit mais aujourd’hui était un grand jour, peut-être l’un des plus grands de toute sa vie ! 

Serena s’extirpa de ses draps et posa un pied à terre. Elle remarqua que celui-ci tremblait un peu. D’ailleurs, ses mains étaient dans le même état. C’était le grand jour et elle ne pouvait plus faire demi-tour. 

Vers treize heures, elle devra se rendre à l’aéroport d’Illumis pour prendre non pas un avion comme à l’accoutumé mais …. un dirigeable ! En effet, ce n’était pas un voyage ouvert à tous et pour se déplacer en privé tous les appareils étaient déjà pris. Elle devait se rendre dans la région de Kanto et plus précisément à Jadielle pour y présenter sa nouvelle ligne de vêtements. Effectivement, Serena était une créatrice de mode très douée et ses talents avaient été repérés dans la région. 

Elle avait pu obtenir un rendez-vous pour faire ses preuves et justifier ses modèles. Le trac et l’attente étaient énormes pour la demoiselle qui savait que c’était probablement la chance de sa vie et qu’elle ne pouvait pas se permettre de la laisser passer. Une fois, elle n’avait déjà pas su saisir sa chance et elle l’a toujours regretté, pas deux fois …. 

Pour se donner du courage, elle passerait rendre visite à ses vieux amis Lem et Clem, résidant à Illumis. Ils avaient voyagé ensemble pendant un certain temps et étaient progressivement devenus de très bons amis. Cela ne pourra lui faire que du bien. Alors que son programme était fixé, elle se décida à enfin se préparer et à aller prendre son petit-déjeuner. 

Serena vivait toujours chez sa mère car celle-ci avait insisté pour qu’elle reste chez elle malgré l’envie criante de la styliste de partir ailleurs. La matinée passa tranquillement et à onze heures, elle décida de se rendre dans la ville lumière en voiture. Elle n’y mit que vingt minutes pour y parvenir. Cette ville lui rappelait tant de souvenirs, des bons bien sûr mais également des terribles. Jamais elle ne pourra enlever de son esprit l’image des bâtiments détruits par la Team Flare il y a plus d'une dizaines d’années maintenant lorsque tout brûlait, que les vitres volaient en éclats, que les enfants criaient et pleuraient, que le ciel était rouge. 

Quelle effroyable sensation. Enfin. Illumis s’en était très bien remis et c’est bien là le principal, il ne fallait plus y penser. Elle se dirigea vers l’arène où elle trouverait facilement Lem, le champion. Elle arriva devant la porte et fit mine de lancer un défi, ce à quoi les multiples ordinateurs répondirent positivement en ouvrant. Cette arène était, pour ne pas dire futuriste, bien avancée par rapport aux autres. De nombreux robots et autres machines électroniques régissaient les lieux et aidaient Lem. Serena se souvenait encore du Lemrobot, qui avait dû hélas être reconfiguré suite à cet incident. Elle entra et baissa son chapeau sur ses yeux pour créer l’effet de surprise. Face à elle, se trouvait un robot humanoïde, tout gris avec une antenne blonde au sommet du crâne. Elle fut très heureuse de le revoir.


« Salutations challenger, bienvenue à la Tour Prismatique. Combien de badges possèdes-tu ?

Serena se souvint de la mésaventure d’un garçon qu’elle connaissait très bien.

-Quatre.
-Très bien que le combat commence ! Magnéti en avant ! 
-Goupelin, j’ai besoin de toi ! »

Après un combat serré, Serena remporta la victoire. Elle avait pu se changer un peu les idées et savoir si son entraînement portait ses fruits. En effet, bien que styliste, elle n’avait jamais renoncé aux combats et continuer à travailler avec ses Pokémon. Lorsque le Lemrobot vint lui remettre la preuve de sa victoire, la demoiselle releva enfin son chapeau, laissant un vieil ami confus.

-Se-serena ? 
-Salut Lemrobot, ça fait un bail pas vrai ?
-Comment allez-vous ?
-Bien merci, tu sais où je peux trouver Lem ?
-En haut. Monsieur Lem travaille, venez je vous conduis.
-Avec plaisir.

Ils montèrent à l’étage comme convenu. Serena se retrouva devant la porte et se décida à toquer.

-Entrez
-Coucou Lem, ça va ?
-Serena ? Hey quelle bonne surprise ! Bien et toi ? Que fais-tu ici ?
-Oui oui. Je dois prendre le dirigeable pour Kanto tout à l’heure donc je suis venu te voir en attendant. Clem est là ?
-Ah je vois, non elle est toujours sur la route en train de s’entraîner. On dirait Sacha en voyage.

Serena ferma un peu son visage, ce que remarqua Lem. Il en sut les raisons étant donné que Sacha et lui se donnaient assez régulièrement des nouvelles. Il voulut changer de sujet au plus vite pour réparer sa bourde.

-Pourquoi dois-tu aller à Kanto ?
-J’ai un rendez-vous à Jadielle pour ma ligne de vêtements. Ils veulent la voir de leurs propres yeux.
-Ah mais c’est génial ça ! Je te souhaite d’y arriver !
-Merci Lem, c'est gentil, fit elle en souriant.

Les deux amis passèrent le temps en discutant et en rigolant puis fut enfin venu l’heure du décollage. Serena s’envola en direction de Kanto. Son rêve était au bout du chemin.

Sacha regardait la télévision chez sa mère. Il venait de finir de désherber avec l’aide de Mr. Mime et prenait une pause bien méritée. Malheureusement pour lui, il n’y avait pas grand-chose d’intéressant. Il zappait encore et encore et finit par atterrir sur une chaine d’info locale. Il aperçut un dirigeable ce qui l’intrigua car ce n’était pas tous les jours qu’on en voyait. Il vit une jeune femme avec un chapeau, un T-shirt rouge, un jeans bleu clair et des bottes marron descendre. Il n’en revenait pas. Il se leva d’un bon du canapé et se colla à l’écran. Il plongea son regard dans les yeux bleu océan de la demoiselle et un sourire commença à se dessiner sur son visage.


*Mais qu’est-ce que tu viens faire ici ? Ça faisait longtemps …. Serena.

___________________________________________________________

Chapitre 2:

Le voyage fut épuisant pour Sacha, mais il avait hâte de prendre sa petite amie dans ses bras, elle lui avait manqué, de plus, elle devait être dans le gymnase, et il aimait la voir s’entraîner, surtout quand elle portait sa veste trop grande au dessus de son maillot de bain, c'était comme s'il avait une emprise sur elle, comme si elle lui appartenait en quelque sorte, et il aimait beaucoup ça. 

Quelque chose d'autre le préoccupait par la même occasion, l'arrivée de Serena à Jadielle, il voulait la revoir, et éventuellement la présenter à Ondine, en espérant qu'elles deviennent amies. En parlant de cette dernière, il se dirigeait aux portes de l'arène ou il s'était rendu tellement de fois auparavant. La première fois ? Il s'en souvient comme si c'était hier, et la première impression n'est pas toujours la bonne, comme ce que les gens peuvent penser...oui, il était loin de se douter que la championne était la petite pimbêche croisée devant le lac. La même qui était maintenant sienne, à cette pensée, un rictus se dessina sur son visage, " qui a cédé maintenant Ondine ?" se dit-il, oui, c'était la compétition entre eux, c'était comme une deuxième Régis des fois, se disait-il.

Arrivé enfin à l'intérieur, la voyant au bord de l'eau, les jambes à l'intérieur du bassin, et elle rêvassait en regardant ses Pokémon nager en bougeant ses jambes dans l'eau, et aussi certains Pokémon eau que Sacha lui avait donné, il était derrière et marchait sur la pointe des pieds, voulant la surprendre, mais en vain.

- Tu reviens enfin? ce n'est pas trop tôt
-Comment as-tu fais pour deviner que j'étais derrière?
-Deviner ? Tu me fais le coup à chaque fois, j'ai l'habitude, en plus tu n'es vraiment pas discret.
-Cool, merci mon ange, moi aussi tu m'as manqué.
-Ne dis pas de bêtises, tu sais très bien que tu m'as manqué.
Elle sortit brusquement ses jambes de l'eau, éclaboussant exprès Sacha au passage, pour se venger en quelque sorte.
-Hé, c'est pas sympa, pourquoi tu m'éclabousses ?

-Approche...

Il se baissa pour être plus proche, elle le tira vers le bas sur elle, et elle l'embrassa, ils étaient maintenant allongés sur le sol après le long baiser échangé. 


-Ok je suis tout mouillé, et je suis par terre, mais je suis heureux.
-Arrête d'exagérer, je t'ai à peine touché.
-Mais oui, bien sûr...
-Tu voulais me dire quelque chose il me semble ? Tu m'en avais parlé hier au téléphone.
-Oui... je voulais te parler d'une amie que j'avais rencontrée à Kalos, elle est à Jadielle pour un défilé de mode, c'est son domaine.
-Donc ?
-J'aimerais qu'on aille la voir, et je voudrais te la présenter qu'en penses-tu?

Ondine ne savait pas quoi penser à cet instant, elle était perdue dans les yeux bruns qu'elle aimait tant, mais d'un autre coté, elle avait un pincement au cœur, elle ne savait pas quoi penser de cette situation, Sacha parlait de cette fille avec tellement de passion. En faisait-il autant quand il parlait d'elle?

-Mais pourquoi à Jadielle spécialement?
-Je ne sais pas...à vrai dire, je ne lui ai même pas parlé directement.
-Comment ça ?
-J'ai vu les infos à la télé. T'as pas regardé ?

-Tu sais très bien que je n'ai pas le temps de regarder la télé, je le fais juste quand c'est toi qui passe.

Les joues de Sacha changèrent de couleur à cette révélation, ça prouvait qu'il comptait beaucoup pour elle, après tout ce temps passé ensemble, ils se comportaient encore comme des gamins à la découverte de l'autre, en rougissant à qui mieux mieux.

-C'est sûr que tu ne peux pas te passer de moi... tu m'aimes tellement que tu guettes n'importe quelle apparition de moi, même à la télé.
-Hé, ne te surestime pas Casanova...
-Ton Casanova.
Le jeune homme la regarda fixement, avant qu'ils se mirent tous deux à rire aux éclats.

C'était pourtant vrai, le voir dans les médias, ça la rassurait en quelque sorte, et leur relation n'était un secret pour personne de toute façon, à vrai dire, quand ils l'ont annoncé à Pierre, en tête de leur liste, sa réaction fut juste de dire"il était temps", sacré Pierre.

____________________________________________________________________________

L’après-midi passa tranquillement pour nos tourtereaux. Ils n’avaient cessé de jouer avec les Pokémon Eau dans le bassin, ce qu’ils appréciaient énormément notamment Hypotrempe et Tarpaud. Si de son côté, Akwakwak était incapable de les rejoindre dans la piscine et donc arpentait le bord, il n’était pas à l’écart pour autant. Sacha savait très bien comment s’y prendre avec lui. Étant donné qu’il était bien plus patient que la championne, il s’en occupait assez souvent et avait fini par établir une certaine relation avec lui. L'évolution de ce Pokémon n'a rien changé en lui, l'apparence était devenue charismatique, mais le reste n'avait pas suivi.

Le jeune brun avait donc passé son temps à l'éclabousser et lui avait donné une bouée pour qu’il puisse barboter un peu avec ses amis. Bien évidemment, il ne venait pas exprès à Azuria pour jouer avec cet ornithorynque pas doué. Il ne ratait jamais une occasion d’aller embêter sa rouquine. On aurait dit deux enfants qui découvraient les joies de la piscine.


-J’adore passer ce genre de moments avec toi ma belle.
-Moi aussi (ils s’embrassent)
-Je t’aime Ondine.
-Je t'aime aussi.

Vers dix-sept heures, le couple finit de nettoyer l’arène qui était disons un peu humide …. Les Pokémon rentrèrent sagement dans leurs Pokéballs et Ondine éteignit les lumières.


-Alors qu’en dis-tu, tu veux venir à Jadielle avec moi ?
-Euh oui je suppose. Laisse-moi juste aller fermer la porte à clé.
-Super. Merci Ondine.
-Mouais.

La rousse partit en direction de l’entrée. Pendant ce temps, Sacha sortit son téléphone de sa poche et chercha dans son répertoire. Il trouva enfin le nom de Serena et se mit à l’appeler. Mais là, le même phénomène se reproduisit. Comme depuis de longs mois, personne ne répondit. Le dresseur ne comprenait pas vraiment le pourquoi du comment et se demandait vraiment les raisons qui poussaient la demoiselle à l’ignorer de la sorte. 

Était-ce seulement lui ou était-elle tout simplement trop occupée pour lui répondre ? Il se dit que finalement il en saurait plus en la voyant face à face. Intérieurement, il pria pour qu’elle et Ondine puissent s’entendre et devenir amies, comme elle l’avait déjà fait avec Flora et Aurore. Car pour lui, l'avis de sa fiancée comptait plus.


-C’est bon, c’est fermé.
-On va pouvoir y aller alors, j’ai hâte.
-Ouais si tu savais.
-Quoi ?
-Non rien.

Ils prirent la voiture, Sacha au volant et partirent en direction de la capitale de Kanto. 


Pendant ce temps, justement à Jadielle, Serena avait fini son rendez-vous si important. Elle avait passé l’après-midi à dialoguer, à négocier avec Monsieur Tajiri, l’un des plus grands couturiers du monde. Elle avait après plusieurs arguments réussi à le convaincre de lui laisser sa chance. 

En sortant de la salle, elle était si heureuse. Enfin, elle allait pouvoir prendre un nouveau tournant dans sa carrière mieux un bon départ. Pour la première fois, elle avait presque carte blanche pour prouver ce qu’elle valait. Au lieu de rentrer directement à Kalos, elle avait décidément de passer quelques jours dans cette si belle région et même cette ville pour découvrir de nouveaux horizons.

Néanmoins, elle ne put s’empêcher de penser à quelque chose ou plutôt à quelqu’un. Elle savait très bien que non loin de là se trouvait le Bourg-Palette et par conséquent un certain Sacha. Elle mourrait d’envie d’aller le voir mais n’avait pas le courage d’affronter sa petite amie. Cela lui ferait trop de mal. Alors qu’elle était dans sa chambre d’hôtel, tranquillement allongée sur son lit, elle entendit son portable sonner.

Se levant a toute allure, l'artiste se dirigea en direction du bureau où il était posé. Cependant, lorsqu’elle vit le nom apparaître à l’écran, elle se sentit pâlir. C’était encore Sacha qui pour la deuxième fois en très peu de temps essayait encore de la contacter.

Pourquoi voulait-il tant lui parler ? Serena se posa de nombreuses questions et avant qu’elle ne s’en rende compte, la sonnerie était arrivée à son terme. Elle n’avait pas la force de lui parler sachant sa situation mais d’un autre côté, elle ne pouvait pas passer sa vie à l’ignorer comme cela, c’était horrible pour elle et lui-même de son côté devait tergiverser. Mais alors que faire ? La journée avait été bonne et elle ne comptait pas se la faire gâcher de la sorte.

-Désolé Sacha, ce n’est pas contre toi mais là j’ai besoin de prendre un peu l’air.

Elle décida d’aller faire un tour pour visiter certaines boutiques. Par chance, l'hôtel était à quelque pas d'ici. Elle allait enfin prendre du vrai plaisir. Malheureusement, ce qu’elle ignorait, c’était qu’une voiture rouge était en route pour Jadielle et plus spécialement pour la rencontrer ….


Dernière édition par TerraRafa le Dim 18 Juin - 23:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
TerraRafa


avatar

1 Avertissement

Masculin Nombre de messages : 6190
Age : 18
Film Pokémon préféré : Mew vs Mewtwo; Le Pouvoir est en toi
Pokémon(s) préféré(s) : Massko, Dracaufeu, Vipélierre, Simiabraz, Croâporal, Brutalibré, Pandespiègle, Braisillon, Sachanobi
Jeu(x) vidéo Pokémon préféré : Version jaune, Vert feuille
Date d'inscription : 14/07/2015

MessageSujet: Re: Double jeu   Sam 17 Juin - 23:44

Chapitre 3:

Pendant le trajet, Sacha et Ondine discutèrent de plusieurs choses, la jeune fille était en lunettes noires, la tête ailleurs pendant que son fiancé affichait un grand sourire, il ne put s'empêcher de lui faire part des aventures qu'il avait vécu avec Serena, chaque fois qu'il prononçait son nom, elle avait l'impression que ses yeux brillaient avec exagération, ses yeux expressifs qu'elle aimait tant, ses deux billes couleur chocolat, qui dégageaient encore l'innocence de l'enfance malgré sa grande expérience et son âge, ses yeux qui lui parlaient depuis toujours, depuis la toute première fois, ses yeux...et puis cette fille, qu'avait-elle de si spécial pour qu'il parle d'elle sans arrêt, comme si elle était son dernier Pokémon? était-il si emballé lorsqu'il parlait d'elle? 

-Je pense que tu va aimer ses créations, elle est très branchée sur les nouvelles tendances...
-J'espère que ce n'est pas le genre qui fait défiler ses mannequins avec des bariolages ridicules.
Sacha ne pouvait pas s'en empêcher, il éclata de rire.
-Bariolages? tu oublie la fois ou la Team Rocket t'avait habillée avec la "nouvelle tendance" c'était à mourir de rire.
-Bon ça va...tu remets encore ça sur le tapis, c'était une vielle histoire, je ne m'en rappelle même pas.
-Ben moi je m'en rappelle très bien, tu te souviens pas de la crise de rire qu'on a eu avec Pierre?

Il continua de rire, Ondine le secoua un peu, sans méchanceté, et elle finit par craquer, elle rit également à son tour.

-Si tu veux jouer à ce jeux là, c'est facile, j'ai une montagne de dossiers à ton sujet.
-Hé, mais tu étais tout de même mignonne avec la tenue qu'ils t'avaient mis et...
-C'est trop tard pour te rattraper. 
-Mais je le pense vraiment...
-Bien sûr, tu ne peux pas t'empêcher de te moquer de moi, ce que tu peux être...
-Beau ? Séduisant ? Charmeur? 
-J'aurais ajouté frimeur...
-Mais tu sais que tu m'aimes.
-Ouais malheureusement pour moi, c'est vrai.

Sacha était heureux, il adorait taquiner sa rouquine tout comme la première fois, ils se chamaillaient à tout bout de champ, devant tout le monde, Delia, le Professeur Chen, Pierre, Régis. Tellement bien qu'un jour Régis demanda:

-Êtes-vous toujours comme ça ou c'est juste quand je suis avec vous?
Sacha lui répondit avec humeur: 

-Seulement lorsque tu es ici.

Elle le lui rendait bien, l'aimant sincèrement, les choses devenaient plus difficiles pour elle, elle ne savait plus quoi faire.

Toujours dans la voiture, les cheveux au vent, Sacha regarda furtivement la jeune femme à ses côtés, des lunettes de soleil, ses cheveux flottants qui se mélangeaient presque au coucher du soleil, ils brillaient tellement qu'on aurait dit qu'ils faisaient partie du décor, il lui sourit un moment avant de se concentrer de nouveau sur la route, elle lui sourit également, mais ne pouvait s'empêcher de penser à la rencontre à venir avec cette fameuse fille dont Sacha parlait à longueur de journée.

La fin du trajet se déroula dans une ambiance assez particulière. Ondine "excitée" à l'idée de rencontrer cette Serena et Sacha au contraire ne pensait qu’à cela. Ce n’était pas du stress qu’il ressentait mais davantage une forme d’appréhension.

Il ne cessait de se demander les raisons qui pouvaient pousser son amie à ne pas lui répondre ces derniers temps, se disant qu’il saurait finalement la réponse en temps voulu et que cela ne servait à rien de tirer des conclusions hâtives. En repensant à son voyage avec Serena à travers Kalos, il ne put s’empêcher d’arborer un petit sourire qu’Ondine ne manqua pas de remarquer, ce qui l’énervait un peu intérieurement. 

Il revit son périple et sa formidable Ligue de Kalos où il n’avait échoué qu’en finale face à Alain et son Méga-Dracaufeu X. Ce match était assurément le plus intense qu’il n’avait jamais livré. Il faudrait songer à lui demander une revanche un de ces jours. Amphinobi n'attendait sûrement que ça. Jadielle était en vue. On la voyait de loin avec ses immeubles qui surplombaient la forêt environnante.
-Au fait Sacha, faudrait qu’on passe au magasin chercher de la nourriture Pokémon. J’en ai plus beaucoup à l’arène.

-Faut toujours que tu préviennes au dernier moment hein !
-Oui bah excuse-moi ! Tant qu’on y est autant en profiter ! Puis je te rappelle que c’est toi qui as tenu à ce que je vienne !
-Non Ondine tu vas pas commencer s’il te plaît. C’est important pour moi. 
-Soit.

Les deux jeunes gens arrivèrent finalement devant la boutique. Sacha se gara sur le parking et ils descendirent de la voiture. Ils passèrent les portes automatiques et se dirigèrent vers le rayon nourriture Pokémon. Néanmoins à sa grande surprise, Ondine remarqua que son copain ne la suivait pas.

-Mais, où tu vas ?
-En parlant de nourriture, je vais prendre du ketchup pour Pikachu. Ça lui fera plaisir.
-C’est sûr bonne idée oui.
-Tu vois que tu peux être gentille quand tu veux, sourit-il en partant accompagné d’un clin d’œil.

La rouquine ne renchérit pas et se contenta de le regarder s’éloigner. Elle se décida à poursuivre sa quête. Pendant ce temps, Sacha s’imagina la tête qu’allait faire Pikachu en voyant la précieuse bouteille. A chaque fois, il devenait fou furieux quand il en voyait une comme un véritable enfant. Mais bon pour Pikachu, il ferait n’importe quoi. 

Il alla dans le rayon adéquat et se rapprocha des flacons rouges. Tout un étalage lui faisait face. Il en connaissait un qui serait déjà tombé dans les pommes à l’heure qu’il est. Cette pensée le fit rire. A cet instant une jeune femme qui semblait avoir son âge apparue dans le rayon. Il n’y fit pas plus attention que cela car des clientes il en passait plusieurs ici. En se tournant, la bouteille à la main, il la remarqua. Elle semblait chercher quelque chose mais semblait un peu perdue. 

Elle regardait un peu dans tous les coins et marchait d’un pas hésitant, un doigt sur la bouche. Un grand chapeau blanc cachait son visage. Sacha voulut partir mais il se retourna une nouvelle fois vers la demoiselle. Il commença à la détailler car il avait une étrange impression de déjà-vu. Il ne fit pas attention et trébucha dans la pile de boîtes de conserve empilée en modèle. La chute fit un bruit fracassant et la jeune femme vint à sa rencontre.

-Oh mon dieu, vous vous êtes fait mal ?
-Euh non non c’est rien, ça arrive haha.

Sacha se releva un brin gêné un bras derrière la tête en rigolant. La femme ne put s’empêcher de rigoler à son tour devant la situation incongrue à laquelle ils faisaient face.

-Vous savez, j’ai connu quelqu’un d’aussi maladroit que vous.
-Vraiment ?
-Oh oui. C’était un vrai numéro et il n’en ratait pas une.
-Comme quoi, j’aimerais beaucoup le rencontrer.
-Oh ce monde est si petit, peut-être un jour.
-Au fait, vous semblez un peu perdue ici.
-Ah mince, ça se voit donc tant que ça ? rigola-t-elle nerveusement
-Oui désolé.
-C’est que je n’habite pas ici. Je viens de Kalos.
-Kalos ? Vraiment ?
-Oui. Vous connaissez ?
-Bien sûr ! J’y ai voyagé et participé à la Ligue ! C’est pas pour ma vanter mais j’ai été en finale.
-Ah vous devez être très fort !


Sacha se gratta la joue un peu nerveux. Il n’arrivait pas à enlever ce sentiment envers la demoiselle. Il l’avait déjà vu quelque part, il en était convaincu. C’est alors qu’en restituant les infos qu’il venait d’apprendre, il commençait à imaginer une certaine réponse à sa question. Il tenta une approche mais Sacha restait fidèle à lui-même et la subtilité ne le connaissait pas trop.

-Je sais pas pourquoi mais vous me semblez très intéressée par la mode ?
-Oui c’est mon métier ! Comment le savez-vous ?
-Serena ?

-Euh oui. On se connait ?
-Oui ! Réfléchis ! Un grand maladroit avec qui tu as voyageais à Kalos et qui a atteint la finale! T'en connais beaucoup ?

-Impossible …
-J’ai bien peur que si.
-Sacha ? C’est bien toi ?
-Oui je t'ai vu aux infos
-Mais si tu m'a vu à la télé, pourquoi ne m'a tu pas reconnue? 

-Enfin, tu porte ce grand chapeau, j'ai eu du mal à bien voir ton visage, et toi, quelle est ton excuse?
-Je ne t'avais pas reconnue avec ces nouvelles couleurs moi aussi.

(on est dans Pokémon, donc il suffit qu'ils changent un petit détail pour ne plus rien reconnaître  ) 

Elle était plus que surprise. Jamais elle ne pensait revoir Sacha dans un rayon ketchup ! Elle ne put s’empêcher de le serrer dans ses bras, ce qui l’étonna fortement. Elle se détacha de lui et repensa à son geste. Jamais elle n’avait osé faire ça et regrettait presque.

-Alors et si tu me disais ce que tu cherchais parmi les ketchups plutôt ? ajouta-t-il pour tenter le couper le malaise apparent.

-Euh oui, de la crème pour des profiteroles.
-Ah je vois tu cuisines toujours. Alors c’est quelques rayons derrière. Viens je vais te montrer.
-Merci Sacha, c’est très gentil.

Les deux amis partirent en direction du Graal sans se douter qu’à une intersection de rayons, une certaine rouquine avait remarqué que son petit ami se dirigeait quelque part avec une belle brune en sa compagnie.
___________________________________________________________________________

Chapitre 4:

En scrutant l'horizon, Sacha pu entrevoir entre les rayons, des cheveux flamboyants, il l'appela aussitôt.

-Ondine, je te cherchais justement...
-Ah oui?
-Oui, on à même pas eu à partir si loin, Serena était dans le magasin, je voudrais te la présenter tout de suite...Serena, voici Ondine, ma moitié, Ondine, voici Serena, une amie de longue date...et figure-toi Serena, je te le redis, que l'on est venu spécialement pour te voir.

-Ah...Je suis enchantée de faire ta connaissance Ondine.

Serena était souriante, ravie de revoir Sacha, malgré le fait qu'elle ait essayé de l'éviter à tout prix, mais le fait de le revoir lui réchauffait le cœur, il était heureux, par contre, la jeune fille qui l'accompagnait était une rouquine magnifique, mais son regard glacial la perturbait. 

-Ravie...Sacha m'a beaucoup parlé de toi, il m'a raconté tellement de choses sur votre voyage à Kalos...

Serena scruta rapidement la rouquine de la tête au pied, elle avait un style décontracté, ses cheveux étaient mi-longs et avaient l'air très doux, elle portait une veste qui avait l'air d'appartenir à Sacha, et un haut court blanc qui laissait apparaître son nombril, un jean qui mettait ses longues jambes en valeur, et des chaussures d'été que Serena appréciait, elle avait certainement le corps d'une fille qui prenait soin d'elle, qui faisait du sport, par contre, son doux visage portait une expression désintéressée, Serena sentit les grands yeux verts/céruléens de la rouquine, elle avait l'impression que la jeune fille ne voulait pas vraiment la voir, pourtant, Serena était heureuse de rencontrer l'élue du cœur de l'homme qu'elle aimait depuis des années, elle voulait seulement devenir amie avec elle, après tout, le bonheur du brun passait avant ses envies, de plus, elle a bien grandi depuis, et à trouvé un but dans sa vie, quelque chose qui la ferait avancé.

Serena affichait un sourire innocent, elle avait l'air tellement gentille, Ondine n'en revenait pas, c'était elle la fille dont Sacha lui à si souvent parlé avec intérêt ? Elle était également jolie, et pour scruter chaque détail de son apparence, la rousse n'était pas en reste non plus, elle remarqua que l'autre fille était habillée dans un style très féminin, avec une robe assez couvrante , de couleur blanche, avec de fines bretelles, l'étoffe lui arrivait aux genoux, et le tissu avait l'air d'être de très bonne qualité, des fleurs d'un rouge foncé profond venaient agrémenter le tissu d'un blanc immaculé, à ses pieds, de simples sandales blanches avec des lanières de maintien rouge, son chapeau quant à lui était simple mais assez couvrant, et ses cheveux courts portés derrière le dos en queue de cheval, elle avait adopté les cheveux courts depuis longtemps déjà, plus petite que la rouquine, son apparence était harmonieuse, elle était fidèle à elle même, c'est certain, Ondine avait du mal à croire que son amant n'avait pas d'arrières pensées à son sujet.

Non, elle ne devait pas se faire des films, il n'y avait certainement rien entre eux, sinon, il ne l'a lui aurait pas présenté ainsi, et puis, elle avait l'air d'être quelqu'un de bien, mais peu importe, c'était tout de même une rivale, ses yeux parlaient pour elle, elle avait l'air d'aimer sincèrement Sacha, et ça, Ondine ne pouvait rien y faire, ne supportant pas le fait que son amoureux puisse aimer une autre femme, déjà qu'elle avait assez de problèmes dans sa vie, elle ne voulait pas en ajouter un autre dans les bras.



-Maintenant qu'on t'a enfin retrouvé, on t'invite à venir passer la soirée avec nous qu'en dis-tu ?

Serena ne pensait pas que Sacha irait aussi vite dans ses initiatives, ce qui la gênait considérablement. D’autant qu’elle avait bien remarqué la manière dont Ondine la détaillait depuis un moment. Elle mourrait d’envie de repasser du temps avec ce garçon, celui qui avait toujours fait chavirer son cœur mais était-ce bien raisonnable en vue des circonstances ? Il y avait quelque chose de malsain à cette situation. Mais Sacha fidèle à lui-même, ne semblait pas avoir remarqué la tension palpable qui régnait sur le petit groupe.

-Alors qu’est-ce que t’en dis ? insista-t-il
-Euh Sacha je ….
-Allez, ça fait longtemps qu’on s’était pas vu !
-Je sais pas si c’est une bonne idée, je préfèrerais peut-être ...
-Mais ne te fais pas désirer ! Hein Ondine ?
-Peut être bien, chéri.

Ce petit nom avait fait beaucoup de mal à Serena qui sans réellement s’en rendre compte serra un peu plus la mâchoire et détourna le regard quelques instants. Elle se sentait mal à l’aise face à Ondine et le fait de se retrouver seule avec les deux là lors d’une soirée entière était tout bonnement inenvisageable. Elle voulait le bonheur de Sacha, c’était tout ce qui comptait mais pas en souffrant elle-même. Il valait mieux qu’elle parte et elle le savait pertinemment.

-Qu’est-ce que vous me faîtes les filles ? J’aimerais tellement qu’on s’entende tous ! S’il vous plaît quoi faîtes un effort !
-Sacha je, il vaut peut-être mieux que j’y aille, répondit timidement Serena en se tournant


Alors que la désignée commençait à s’éloigner, elle sentit quelque chose raccrocher son poignet. Sans même se retourner, elle se doutait très bien de ce que cela pouvait être. En regardant malgré tout derrière pour en avoir la confirmation et ne pas être bêtement accroché à un produit d’un rayon qui dépassait près d’elle. C’était effectivement bien Sacha qui la retenait. Ondine était stupéfaite de cette action de son conjoint. Mais le connaissant, c’était en toute impunité et sans conscience des choses. Il avait toujours été très tactile et ne savait pas ce que cela pouvait représenter.


-Serena, ne pars pas s’il te plaît.
-Sacha ….
-Ça fait tellement longtemps qu’on s’est pas vu. Et à chaque fois que je t’appelle, ça ne répond pas. Maintenant que je t’ai enfin retrouvé, je ne compte pas à nouveau te laisser partir sans rien faire.

Serena qui regarda Ondine qui tirait un peu la moue. Elle ne savait pas vraiment quoi faire. Finalement, la rouquine s’inclina et fit un léger et timide hochement de tête comme pour signifier son accord quant aux projets de son copain. Inconsciemment, la demoiselle eut un sourire qui se forma sur son visage et ses yeux s’illuminèrent quelque peu. Même si ce n’était que pour une soirée, elle allait enfin après tant d’années repasser un peu de temps avec Sacha et elle avait l’accord d'Ondine. Maintenant que toutes les conditions étaient réunies, elle ne pouvait plus décliner l’offre.

-Bon très bien, j’imagine que je n’ai pas le choix, répondit-elle en sobriété pour ne pas froisser Ondine
-Super ! Ca me fait tellement plaisir !

Sacha lâcha délicatement la main de Serena et se dirigea vers Ondine. Il passa son bras autour de son cou et l’embrassa sur la joue avec son sourire charmeur.

-C’est génial non ?! s’excita-t-il comme un enfant de cinq ans
-Oui je suppose, fit-elle calmement
-Alors on se dit ce soir dix-neuf heures ?
-Oui



Sacha donna l’adresse à Serena sur un bout de papier et la regarda avec un gros sourire. Il était heureux et cela se voyait depuis l’espace mais ce que lui ne voyait pas, c’était la tension entre les deux jeunes femmes pourtant tout aussi visible. Le couple salua Serena, passa à la caisse et rentra tranquillement chez lui pendant que leur amie se dirigea vers sa chambre d’hôtel.


Dernière édition par TerraRafa le Dim 18 Juin - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
TerraRafa


avatar

1 Avertissement

Masculin Nombre de messages : 6190
Age : 18
Film Pokémon préféré : Mew vs Mewtwo; Le Pouvoir est en toi
Pokémon(s) préféré(s) : Massko, Dracaufeu, Vipélierre, Simiabraz, Croâporal, Brutalibré, Pandespiègle, Braisillon, Sachanobi
Jeu(x) vidéo Pokémon préféré : Version jaune, Vert feuille
Date d'inscription : 14/07/2015

MessageSujet: Re: Double jeu   Sam 17 Juin - 23:47

Chapitre 5:

Arrivée à l’hôtel, Serena voulut changer rapidement ses vêtements pour se mette à l'aise le temps de revoir le couple ce soir même, d'un côté, ses retrouvailles avec Sacha la mettait de très bonne humeur, mais de l'autre, la gêne se faisait sentir par rapport à l'invitation de celui-ci, elle comprenait un peu le comportement d'Ondine vis-à-vis d'elle, car à sa place, ça aurait sûrement été la même chose, la rouquine voulait faire bonne impression pour Sacha, et puis, il était très convaincant quand il le voulait, il avait tellement insisté, comment lui dire non ? Le seul problème restait la jeune femme à ses côtés, difficile à cerner, le regard perçant, peut-être était-ce son imagination ? C'était sûrement quelqu'un de bien vu que Sacha l'aime...

Mille et une questions trottaient dans son esprit embrouillé, elle décida de donner à manger à son Goupelin pour aller prendre une douche pour se détendre, ce qu'elle fit immédiatement.


-J'espère au moins que cette soirée se passera sans peine...

____________________________________________________________________________

A l'autre bout de la ville, Ondine et Sacha étaient sur le point de retourner voir Délia au Bourg-Palette, après leur journée palpitante, l'humeur de Sacha était au beau fixe, Ondine n'était pas malheureuse pour autant, mais elle se demandait bien pourquoi Sacha respirait la joie de vivre, la jalousie se faisait sentir, il est vrai que cette Serena avait l'air gentille, puis elle tenait à Sacha, donc, elle voulait lui faire plaisir, qu'il soit heureux, malheureusement, la tristesse sur son visage, ce n'était pas à cause de Serena, ni de Sacha, mais elle avait un lourd secret, et des remords.

-Oh, mais pourquoi fais-tu cette tête Ondine, tu tires une tronche pas possible... elle ne te plait pas Serena?
-Pourquoi devrait-elle me plaire ? Je vais l'épouser ? 
-Que c'est drôle Ondine, j'en ris aux éclats, tu sais bien que c'est une amie chère, au même titre que Pierre et toi...
-Au même titre que moi ?
-Je veux dire, la considération que j'ai pour elle est sans égale ... mais toi, tu es la femme de ma vie.
-Je sais bien...

Elle ne lui en voulait pas tellement, elle savait qu'il était incapable de la blesser exprès, il était juste lui-même quand il disait ces mots.

Mais les remords, les cauchemars venaient souvent la hanter, elle était obligée de se droguer pour dormi r... enfin, prendre des somnifères, elle le faisait derrière le dos de Sacha, comme plusieurs autre choses.



******Flashback******

Seule, était le sentiment qu'elle ressentait, le mauvais temps dehors, on aurait dit qu'un ouragan allait se lever, ce qui ne l'aurait pas étonné vu que ce genre de chose vient sans prévenir, et détruit tout sur son passage dans leur contrée. De plus, ça serait le bouquet de cette magnifique soirée. Il faisait généralement beau a Kanto, mais quand le temps change ... il était d'une grande férocité. 

Dans son arène, il y avait du bruit, mais personne n'était présent mis à part elle-même, et une autre personne, qui n'était visiblement pas la bienvenue, de plus il faisait tellement sombre qu'on avait peine à distinguer quoi que ce soit, juste les reflets dans l'eau et la silhouette de ladite personne.

C'était la partie la plus claire de l'arène d'Azuria, l'autre côté était tellement effrayant, que personne n'osait s'y aventurer, de toute façon, peu de gens avaient conscience de l'existence de cet endroit, certains racontant même des histoires d'horreur ou de fantôme pour effrayer la populace, c'était l'ancien terrain de combat, et maintenant, c'était le refuge d'Ondine, elle était sûre d'être seule à cet endroit et que personne ne l'embêterait.

-Je n'ai pas envie de discuter avec toi, et je t'ai dis que je ne veux pas prendre cette mission, tu n'as qu'à désigner quelqu'un d'autre.

-Désolé de te décevoir mon ange, mais tu es l'élément clé dont j'ai besoin pour atteindre mes objectifs et pouvoir tirer les vers du nez de Chen, et c'est son propre petit fils qui nous y conduira.
- Tu peux toujours courir si tu crois que je vais t'aider...

Un sourire narquois se dessina sur le visage de cette personne mystérieuse, il avança plus vers Ondine et lui murmura à l'oreille.

-Je ne te donne pas le choix ma sirène, soit tu te mouilles, soit ce sont tes amis qui trinquent, et une beauté comme toi devrait nous étonner, d'autant plus que tu connais bien ce gamin.

Sa main frôla doucement les cheveux de la jeune fille pour les rabattre sur le coté, et dégager sa nuque fine afin de sentir sa peau douce sous sa main rugueuse, la jeune fille en eut la chair de poule, il sentit son frisson, mais elle repoussa son bras violemment. 

-Ne me touche pas espèce de pervers.
-Tu as de la chance d'être aussi jolie, sinon je te ferais regretter ses paroles en un battement de cil ... je vais y aller maintenant, ta mission reste entre nous, c'est un sacré veinard tout de même ce gamin.

Prise de panique, la colère et la frustration claires sur son visage, elle prit un vase décoratif qui n'était pas loin (car oui, dans les corridors il y en avait et c'était pratique) et le balança sur l'homme en question, elle faillit le toucher, mais sa seule réponse à sa provocation était un rire sournois et maléfique, il quitta l'arène et laissa la jeune fille dépressive dans le noir qui ne tarda pas à se laisser tomber sur le sol pour pleurer.

******Fin du flashback.******

Elle n'en pouvait plus de cette vie secrète, elle ne pouvait plus être comme avant, Sacha s’efforçait à lui dire qu'elle n'avait pas changé, mais c'était faux, elle avait bien changé, tout le monde le lui disait constamment, même Pierre, et aussi ... Régis, s'ils savaient à quel point. Son amoureux la détesterait probablement s'il apprenait la vérité, et ça la démangeait de plus en plus de tout balancer, mais hélas, ce n'était pas possible, elle risquait gros, et les personnes qu'elle aimait en particulier. 

____________________________________________________________________________

Dix-neuf heures arriva rapidement à Azuria. Le ciel était toujours bleu en raison de la saison estivale, agrémenté d'un air doux et légèrement venteux. Un temps idéal en quelque sorte. Néanmoins, il faisait encore un peu trop froid pour dîner dehors le soir. Pour cette raison, le repas se passera dans la cuisine de manière classique. La table était déjà dressée, c'était bien la première fois qu'Ondine voyait Sacha agir de la sorte. Il avait mis un point d'honneur à ce que tout soit absolument parfait.

La rouquine regarda la troisième assiette dubitative en s'imaginant que cette chaise serait occupée dans quelques minutes. Mais surtout elle pensait à ce qui allait se passer. Elle avait reçu un message dans la journée lui informant qu'elle recevrait une petite visite inopinée justement ce soir. Elle savait très bien de qui et ne pouvait pas se permettre d'alarmer Sacha, il allait falloir être très prudent et la jouer fine. Alors perdue dans ses pensées, elle en fut tirée par la sonnerie de la porte. Sacha traversa l'étage tel un Electacle pour se retrouver devant. Il ouvrit et arborait un super sourire. Il fut étonné de découvrir à quel point la jeune fille qui lui faisait face n'était en rien comparable à celle qu'il avait rencontré dans la journée même.

-Tu me fais pas entrer ? demanda-t-elle tout gentiment devant le comportement de son ami
-Euh si si bien sûr excuse-moi.


La demoiselle passa le seuil et se retrouva face à lui avec Ondine qui surveillait quand même de loin. L'invitée portait une robe blanche très élégante une pièce et des sandales. Elle n'avait cette fois pas pris la peine de mettre un chapeau et n'avait pas la même coiffure que la dernière fois, elle était nettement plus travaillée. Sacha ne pensait pas qu'une telle transformation en si peu de temps était possible. Pour lui, seuls les Pokémon évoluaient .... Serena avait très bien remarqué que l'attitude de son hôte avait changé ce qui fit légèrement rosir ses joues d'ordinaire si blanches. Au fin fond d'elle-même, elle avait espéré provoquer ce genre de réaction chez son ami.

-Quoi j'ai un bouton sur le nez ?
-Non je pensais juste qu'il y avait que les Chenipan qui évoluaient aussi vite, dit-il en toute simplicité
-Grrrr SACHA !!!! lui hurla dessus son amie qui tombait là de très haut.


Derrière eux, Ondine dût se cacher derrière le mur pour ne pas éclater en fou rire devant eux. Sacha pouvait tellement manquer de tact sans le vouloir. Elle eût beaucoup de mal à reprendre ses esprits. Elle s'essuya les yeux, souffla un bon coup et vint saluer son invitée d'un soir. Ce genre de réaction de son petit ami l'avait rassuré. Elle avait eu peur qu'il la complimente ou se mette à lui tourner autour comme un petit Ponchiot mais il n'en était rien. Serena, d'abord vexée se mit finalement à sourire en constatant que son ami n'avait pas du tout changé et qu'au fond de lui, il était resté cet éternel enfant. Puis elle aperçut la rouquine s'approcher et se rappela que finalement si, il avait changé. Il y avait désormais un réel obstacle entre eux, en chair et en os. Elle alla malgré tout la saluer.

-Bienvenue Serena, la route s'est bien passée ?
-Oui merci tranquille, il n'y avait pas grand monde à cette heure-ci, il faut dire.
-J'avoue.
-Serena, t'as faim j'espère ?! s'incrusta Sacha
-Euh normal un petit peu pourquoi ?
-Parce que moi je meurs de faim ! Si on passait à table ? fit-il en se dirigeant d'un pas rapide vers la cuisine
-Sacha ... soufflèrent les deux jeunes femmes en synchronisation sans entendre l'autre.
Une tornade jaune déboula des escaliers pour se jeter dans les bras de Serena, manquant de peu de la faire tomber.
-Haha Pikachu oui moi aussi je suis heureuse de te revoir, sourit-elle en le câlinant.
-Chaaaaa
-Il semble beaucoup t'apprécier, s'étonna Ondine
-C'est vrai qu'on a vécu quelques aventures ensemble. Pas vrai ?
-PIKA !!!
-Pikachu non !! s'écria Sacha en sautant sur lui et en l'arrachant des bras de son amie.
-CHUUUUUUUUUUU !!!
-WOUAHHHH !
-Sacha ça va ?? s'inquiétèrent les filles
-Question d'habitude, répondit-il en soufflant pendant que Pikachu avait le sourire jusqu'aux oreilles.

Ondine prit le Pokémon qui se laissa faire, et le fit asseoir sur une chaise haute comme un bébé

Le trio finit finalement par se mettre à table. Serena et Sacha se racontaient ce qu'ils étaient maintenant devenus, tout en se rappelant le bon vieux temps de leur voyage à Kalos. Il en profita pour demander quelques nouvelles de Lem, Clem et de sa mère aussi.

Ils parlaient de tout et de rien, Ondine arrivait assez facilement à s'immerger dans la conversation mais ne pouvait s'empêcher de surveiller la brunette d'un œil. Il est vrai que celle-ci aimait beaucoup regarder Sacha de manière inconsciente. Cela faisait si longtemps qu'elle ne l'avait pas vu ... Soudain, une sensation émanant de sa poche vint la rappeler à l'ordre. Sans même regarder, elle sut de suite de quoi il s'agissait.

-Euh je vais passer à l'arène nourrir les Pokémon, fit-elle sans prévenir.
-Ah ? Déjà ? T'es sûre ? se demanda Sacha un peu soupçonneux
-Oui ils doivent avoir faim.
-J'aimerais beaucoup voir l'arène, fit Serena
-Ce serait avec plaisir mais là c'est impossible, Léviator est en pleine crise, je suis la seule à pouvoir l'approcher et encore je dois être très prudente.
-Oh dommage je comprends.
-Bien à tout à l'heure alors.
-A tout a l'heure, répondit simplement la styliste.

Ondine regarda Sacha qui semblait avoir du mal à y croire. Son regard témoignait d'un certain doute.

-Un problème Sacha ?
-Non je me disais juste que mes Pokémon ont joué avec Léviator hier et que tout s'est très bien passé ....
-Et bien ils ont eu de la chance. Te plains pas, tu vas pouvoir rester avec ta copine comme ça.
-T'es sérieuse là ?
-Je rigole, c'est bon. Je vais juste donner à manger et je reviens.

Elle partit laissant derrière elle deux personnes un peu perdues. Serena en particulier ne savait pas vraiment où se mettre suite aux dernière paroles de la rousse.

-Je te demande de l'excuser, je ne sais pas ce qui lui a pris, déclara-t-il confus.
-Euh non c'est pas grave ne t'excuse pas.

Ils se regardèrent ne sachant pas trop quelle attitude adopter après ce qu'il venait de se passer. Cependant, Pikachu vint sauter sur les genoux de son dresseur.

-Pikachu ? Qu'est-ce qu'il t'arrive ?
-Pikachu Pikakachu ! fit-il en montrant la fenêtre

Sacha remarqua en effet un buisson bouger. Il avait de plus en plus un mauvais pressentiment et voulut en avoir le cœur net

-Serena, je vais voir ce qu'il se passe. C'est pas clair tout ça. Reste ici.
-Je viens avec toi !
-Certainement pas, c'est peut-être dangereux.
-On est une équipe !

Sacha se remémora alors ces paroles que Serena avait déjà prononcé plus jeune. Ils faisaient tous deux face au vide sur une montagne avec Clem et Sacha comptait sauter à l'aveugle pour retrouver Amphinobi, alors perché sur un avion invisible. Mais au dernier moment, deux mains s'agrippèrent aux siennes prononçant mot pour mot ces paroles. Il en eut les yeux qui se mirent à briller devant tel souvenir.

-Très bien mais tu restes derrière moi.
-D'accord.
-Allez en route Pikachu !
-Pika !
Et le duo se rendit à l'aveugle en direction de l'arène. Qu'allaient-ils y trouver ?
___________________________________________________________________________

Chapitre 6:

Une fois arrivés à l'entrée de l'arène, ils ne trouvèrent rien. Aucune lumière, aucun bruit, Sacha se demandait vraiment ce qu'il se passait, les cachotteries, les secrets, la distance involontaire entre eux, il ressentait pleinement ce changement, gardant le silence pour ne pas stresser sa fiancée, mais c'était évident, Ondine n'était plus la même depuis quelques temps, de plus, leurs rencontres se faisaient de plus en plus rare, cela lui manquait vraiment, ils habitaient ensemble a mi-temps, à cause du travail de Sacha, et puis la championne ne pouvait pas quitter sa ville pour le moment.

-Sacha ... on dirait qu'il n'y a personne, c'est la première fois que je vois l'entrée de l'arène.
-Pikaa !
-Je me suis habitué à cet endroit depuis le temps, et Ondine ne laisse pas souvent les lumières quand elle est seule.
-Rien que d'y penser, j'en ai la chair de poule, je n'aimerais pas être seule dans une arène en pleine nuit.

Sacha ricana doucement pour ne pas vexer son amie.

-Hé, ce n'est pas drôle Sacha.
-Moi aussi j'aurais peur de toute façon...je me suis habitué, et puis Ondine connait tellement bien cet endroit qu'elle peut y aller les yeux fermés ... moi aussi maintenant, j'ai pris l'habitude.
-Et elle n'a pas peur le soir? 
-Si tu veux vraiment qu'elle bondisse au plafond, tu lui sors un Pokémon insecte, elle à la phobie des insectes depuis toujours, je lui fais souvent des farces, et elle n'est pas contente quand ça arrive...elle peut être vengeresse.
-Chacun de nous a ses faiblesses...

Serena riait de bon coeur avec Sacha, car il était vraiment drôle, mais elle ne pouvait s'empêcher de sentir son ventre se tordre, de jalousie, de tristesse par rapport à leur relation qui lui semblait tellement belle.

-Bon, j'ouvre la porte de l'arène.

A ces mots, il ouvrit la porte, pour ne rien voir, il faisait noir, Serena par réflexe se serra contre Sacha qui était de dos, Pikachu sur son épaule, il alla trouver l'interrupteur pour allumer la lumière de l'entrée. Aucun signe de la rouquine.

-Elle ne doit pas être loin...

Ondine savait pertinemment que son "chouchou" allait venir la rejoindre, et ce n'était qu'une question de temps, ou plutôt de minutes. Se dirigeant vers l'entrée de l'arène, elle vit sans surprise Sacha et Serena collée contre son dos, quant à elle, ses vêtements ,ainsi que toute sa personne étaient trempés.

Sa robe lui arrivait à mi-cuisses, un modèle crayon qui donnait l'impression que ses jambes étaient encore plus fuselées qu'elles ne l'étaient déjà d'après Serena, le problème, c'était que sa tenue devenait plus ... révélatrice vu qu'elle était mouillée, heureusement, le tissu est d'un bleu assez foncé, qui tranchait avec sa peau, ce qui ne laissait pas voir grand chose au final. Une serviette à la main, s'essuyant les cheveux, son mascara coulant un peu, et ses chaussures n'étant plus à ses pied, les deux jeunes gens à l'entrée se demandaient vraiment ce qui se passait.
Ondine comprit qu'elle devait parler en voyant leur air interrogatif.

-J'ai dû sauver Akwakwak que j'ai trouvé presque noyé, il est encore sorti de sa Pokéball.
-Mais tu va attraper froid comme ça...
-Mais non, t'inquiète pas.


Sacha se dirigea vers sa compagne, et lui donna immédiatement sa veste. La châtain ne pouvait s'empêcher de trouver Sacha tellement attentionné.

-Je te remercie...

Le Pokémon était vraiment sorti de sa Pokéball, elle n'avait pas menti, elle s'en voulait de l'avoir oublié, d'habitude, elle l'emmenait car il faisait toujours des siennes, son évolution n'avait rien changé en son comportement. Ce qu'elle avait omis de dire par contre, c'était la visite furtive et secrète qu'elle largua aux oubliettes comme ses autres mauvais souvenirs enfouis. 

Ses missions étaient souvent rapides et efficaces, avec le temps, elle développa le doigté pour ne jamais se faire prendre, tel un magicien, Sacha ressentait la distance établie entre eux, elle en avait mal au coeur, mais c'était comme ça, il fallait que le plan évolue, malheureusement, elle n'était qu'un pion dans l'échiquier, et elle en avait bien conscience, mais on ne lui donnait pas vraiment le choix, on dit souvent que la personne peut toujours choisir, bien sûr, choisir entre marcher ou crever? 

-On devrait retourner à la maison tu ne crois pas? 
-Si, allons y.

Le reste de la soirée se passa sans mal, Ondine s'était changée, et ils se quittèrent en beauté, Ondine proposa d'accompagner Serena chez elle, et Sacha insista pour que cette dernière accepte, lui étant vraiment fatigué, il allait la revoir bientôt de toute façon.

Le chemin du retour était assez silencieux, mais moins tendu qu'a l'accoutumée, cette soirée rapprocha assez les deux jeunes femmes si différentes mais tellement similaires à la fois.


-Je te remercie de m'avoir accompagnée chez moi.
-Ce n'est rien, il fait nuit noire, et je ne pense pas qu'il soit trrès prudent de te laisser repartir seule. De plus, Sacha n'aurait pas été d'accord.
-Ah oui ... Sacha...
-Oui ...
-Je suis ravie de le revoir, vraiment, ravie qu'il soit heureux.

Un silence éloquent et en même temps gênant laissa les deux filles sans voix.

-Tu trouves vraiment qu'il est heureux ?

Serena n'en croyait pas ses oreilles, elle ne s'attendait pas a cette question de la part de sa rivale en quelque sorte. 

-Je le crois vraiment, il à l'air de beaucoup tenir à toi, et rien que ça, ça me rend heureuse.

La culpabilité rongeait l'âme d'Ondine, elle appréhendait le moment ou Sacha allait souffrir, à cause d'elle, qu'il allait probablement la haïr pour l'éternité, il s'aimaient depuis toujours, et elle pouvait sentir que l'autre fille l'aimait aussi.

-Dis mo i... tu l'aimes également non ?

Les joues de la châtaigne se transformèrent en tomates.

-Je ... comme c'est embarrassant héhé.

Un feu de la circulation s'alluma et Ondine regarda directement Serena dans les yeux sans hésitation, sans même un clignement, inutile de dire que l'autre jeune fille était intimidée, mais son regard n'était pas violent comme celui de la première fois, juste interrogateur.

-C'est vrai oui, je l'aime, mais j'étais sincère quand je t'ai dis que je suis heureuse pour vous.
-Je comprends ...

Après cette seconde révélation, Serena ne se sentait plus aussi mal à l'aise qu'avant, au contraire, cela était visible comme le nez au milieu de la figure, Ondine lui posait la question sans méchanceté, bien qu'elle crut qu'elle voulait la narguer, ce qui n'était bizarrement pas le cas.

-Je suis soulagée de te l'avoir dit.
-Quand on souffre intérieurement, il vaut mieux s'en libérer en se confiant a une personne de confiance ... ou pas.

Ou pas ? Cette façon de le dire laissait planer le doute et la panique, mais Serena avait le sentiment que cette conversation resterait confidentielle, elle en était persuadée.

Quant à Ondine, elle aurait aimé suivre son propre conseil, mais elle n'avait plus le contrôle de rien, elle n'avait pas vraiment le choix, elle s'était faite une raison de toute façon.

Serena quitta la voiture et salua sa nouvelle confidente 
(qui l'aurait cru d'ailleurs) qui remonta comme une flèche dans son estime, Ondine fit de même avant de rentrer chez elle.

La jeune fille aux cheveux châtains ne savait plus quoi penser, dire à une fille qu'elle aimait son fiancé, voila une chose à ne jamais faire, être sincère était dur, mais elle n'était pas très douée pour le mensonge non plus.

____________________________________________________________________________

Chapitre 7:

Le jour du défilé était enfin arrivé, et Serena, bien que préparée, avait toujours le trac, c'était inévitable à chaque fois, sa collection plaisait apparemment, et Sacha au devant l’applaudissait chaleureusement, rien que pour ça, toute sa peur et son anxiété disparurent en un instant pour ne laisser place qu'a la confiance et à la persévérance. 

Habillée de sa plus belle tenue, formelle à ce que Sacha pouvait voir, elle n'était pas seule vêtue de la sorte, mais différents artistes de son genre l'accompagnaient, à cet instant, ce dernier ne pouvait s'empêcher de comparer la jeune fille aux cheveux châtains à Ondine en quelque sorte, cette dernière était aussi une artiste, danseuse pour être plus précis, aquatique ou pas, mais une danseuse refoulée, qui était embarrassée rien qu'à l'idée que quelqu'un puisse la voir ainsi, alors que Serena assumait parfaitement son talent, et le mettait même en avant. Evidemment, le jeune homme trouvait bien dommage que sa belle rouquine délaisse quelque chose pour laquelle elle était douée, lui aimerait qu'elle danse plus, mais elle ne voulait pas. On pouvait dire que c'était plutôt rare, généralement pour rendre service à ses soeurs qui en usaient et abusaient.

Le jeune dresseur remarqua également à quel point Serena avait évolué, avant, ce n'était qu'une simple âme errante à la recherche de sa vraie vocation, mais maintenant, elle avait évolué tel un Pokémon à la recherche de reconnaissance auprès de son dresseur, en quelque sorte, de simple bouton, elle était maintenant devenue une rose était bien éclose sous les yeux de nombreux témoins, et spectateurs, dont la personne la plus importante à ses yeux, bien sûr, et je cite, Sacha du Bourg-Palette. 

____________________________________________________________________________

Pour des raisons dites "professionnelles" Ondine ne pouvait accompagner son amoureux au défilé de Serena, celui-ci bouda sa belle toute la journée quand elle le lui annonça, lui qui était enchanté à l'idée de revoir l'autre "femme de sa vie" avec la femme de sa vie, il commençait tout de même à suspecter quelque chose, normal, elle faisait tout pour qu'il remarque la différence, à contre coeur évidemment, elle lui demanda de saluer Serena, en lui remettant un présent pour la féliciter de son succès, un pendentif en argent avec dessus Togépi, le symbole qui représentait le mieux la rouquine, qu'il dise que c'était de leur part à tous les deux, Sacha acquiesça, contre tout attente.

La jeune rousse ne lui en voulait pas et trouvait Serena gentille, c'était une bonne chose qu'elle ait été franche avec elle, car Ondine appréciait le fait d'être clair et net dans ses propos, la châtaigne lui avouant même que la franchise n'était pas son fort. La majorité des femmes auraient sorti les crocs, mais bizarrement, pas Ondine, ce qui est tout de même étonnant il faut le dire, tout le monde savant parfaitement que la jeune fille n'aimait pas partager son bellâtre aux cheveux Cornebre.

Pour sa part, elle se devait encore de rencontrer son fameux bourreau, qu'elle haïssait de tout son coeur, elle n'avait jamais détesté autant quelqu'un, car même si d'apparence, on pouvait dire que c'est une jeune femme stricte et autoritaire, au fond, elle était douce et aimable, Sacha le savait bien, de plus, elle s'occupait bien de lui quand ils étaient seuls, même si son côté Dracaufeu lui donnait une réputation de feu. Sacha savait mieux que quiconque qu'énerver Ondine, c'était signer son arrêt de mort, et les femmes ont toujours raison de toute façon, il  avait appris cette philosophie tout au long de sa vie car son unique gardienne fut sa mère.

Sa rencontre avait lieu dans une espèce de base avec une sorte de table ronde au milieu où étaient assises plusieurs personnes de l'entourage de Monsieur "je ne te donne pas le choix", pour ne pas citer son prénom.


-Enfin, celle que j'attendais ... assise.

Dire qu'elle le fusillait du regard était un euphémisme, elle s'assiit tout de même face à lui, outrée de l'ordre qu'il lui donna, ils étaient seuls, avec deux sous-fifres de chaque côté, il se prenait pour qui lui, le roi ? En effet, le roi des nabots, à cette pensée, elle aurait ri si elle n'était pas d'une humeur massacrante. 

-Alors on passe une bonne journée? 
-Elle aurait été meilleure si je n'avais pas eu à venir ici.
-Ne te fâche pas divine splendeur, tu sais à quel point je déteste que l'on se fâche, il vaut mieux pour toi ne pas l'oublier.
-Cela m'est complètement égal vois-tu.
-Ah aussi belle qu'infernale, quel sale caractère heureusement pour toi, je tiens à ce joli minois.
-Lâche moi veux-tu et qu'on en finisse que voulais-tu me dire?
-Je constate que tu te démènes pour ta mission, pour cela je tiens à te féliciter.
-Et c'est pour ça que tu m'as ramené ici? 
-Voici ta récompense. 

Il claqua des doigts et l'un de ses suiveurs présenta une boite en velours bleu marine, rectangulaire à la jeune fille aux cheveux de feu, la boite semblait déjà être d'une qualité exceptionnelle, elle devina que le contenu devait avoir encore plus de valeur, et c'était le cas. Elle fixa l'homme de ses cauchemars d'un regard interrogateur, celui-ci le retourna pour la défier.

-Ouvre-le...

A contre coeur, la boite était ouverte. Effectivement, son contenu était luxueux et brillant, très brillant, une sorte de grosse chaîne-bracelet avec un diamant au centre, et des émeraudes jusqu’au fermoir, le métal était en or blanc, elle regarda la gourmette qui brillait de mille feux dans le noir d'un air inexpressif, on ne lisait ni la surprise, ni la joie, ni la tristesse dans son visage, elle leva le regard vers l'homme en question qui la regardait fixement, il ne savait plus ce qu'elle pensait. Elle prit le bijou en silence dans sa main et le regarda une dernière fois avant de le jeter violemment par terre.

-Un bijou de cette qualité ? Tu ne l'aimes pas ? Quelle déception, j'aurais dû peut-être miser sur quelque chose de plus cher. 

Il dit d'un ton ironique évidemment, à l'intérieur il bouillonnait de colère, ça ne se voyait pas, d'ailleurs c'était le but de la jeune fille.

-Si vous croyez que vous pouvez m'acheter avec de l'argent, vous vous mettez le doigt dans l'oeil.
-Je n'ai pas besoin de t'acheter, je t'ai déjà à ma merci.

L'homme saisit le poignet fin de la rouquine violemment et ordonna qu'on lui attache le bracelet jeté à terre, la belle se débattit de toute ses forces, mais en vain. Il lui mit le bracelet au poignet.


-Tu n'es qu'un lâche.
-Et tu ne l'enlèveras pas de ton poignet, les pierres brillent comme tes yeux.
-Cela m'est complètement égal, il est moche de toute façon.
-Mais si tu l'enlèves, tu peux t'attendre au pire ... notre entretien est terminé ... Escortez-la vers la sortie.
-C'est pas la peine, je vais sortir seule, je n'ai pas besoin d'eux.

C'était énervée et salie qu'elle se sentait à la sortie de cet entretien particulier, elle n'aimait guère l'attention qu'il lui donnait, ni le bijou qu'il lui avait offert, pour qui il la prenait ? De plus elle était dévisagée par une autre personne en sortant, une femme, qui n'avait pas du tout l'air heureuse de la voir, et pour cause...Ondine était une sorte de rivale pour elle.
____________________________________________________________________________

Les coulisses, privées d'habitude étaient animées, des tissus, des vêtements, des couleurs en vrac, sur des cintres, sur des modèles, le tout saupoudré de paillettes, on était loin d'imaginer tout ce remue-ménage quand on voyait la scène en dehors. Tout avait l'air si organisé, si parfait, pas un fil de trop.

Normalement, les spectateurs n'ont pas accès aux loges, mais Sacha avait un pass spécial donné par Serena, c'était comme si elle n'avait rien à lui cacher. En le voyant, elle se précipita vers lui. Une fois arrivée elle épousseta son costume avec ses mains pour se débarrasser du reste des paillettes qui sont venues s'y coller, et lui sourit, il en fit de même.

Elle portait un tailleur classique gris foncé composé d'une veste chic, et d'un pantalon à pinces, ses cheveux étaient rangés dans un chignon flou qui laissait échapper plusieurs mèches pour qu'on ait l'impression qu'il ait été réalisé en quelque minutes. A ses pieds, se trouvaient des talons hauts noirs, Sacha ne pouvait s'empêcher de sourire à la vue de cette tenue classique qui contrastait avec le reste des tenues qu'il voyait dans les coulisses et qu'il put sur scène. Sur elle, d'habitude, elle portait souvent des robes, tantôt classiques, tantôt modernes, et puis il eut l'occasion de voir sa fiancée habillée ainsi, il les comparait sur tous les plans, elles portaient toutes les deux superbement la tenue formelle, mais chacune avait son propre genre.

-Comment t'as trouvé Sacha? 
-Juste splendide.
-Dommage qu'Ondine n'ait pas pu t'accompagner.
-Elle ne pouvait vraiment pas ... Je lui ai enregistré une grande partie sur mon portable, comme ça elle pourra en voir un peu.

Un sourire sincère se dessina sur le visage de la jeune femme, avant qu'elle ne puisse annoncer à son ami qu'elle quittait la région le lendemain, c'était une grande peine pour elle qui voulait rester plus longtemps.

-D'ailleurs, voici notre cadeau pour toi. 
-Un cadeau ? 
-Oui, Ondine a insisté pour te l'offrir, c'est son idée. 

Ironiquement il lui tendit une boite en bois très jolie, au lieu d'une en velours qu'Ondine reçut plus tôt. C'était une fabrication azurienne d'après ce qu'elle pouvait constater de la boite; à l'intérieur se tenait un pendentif personnalisé avec un Togépi dessus, c'était très mignon, et de bonne qualité, et on voyait bien que la rousse y avait ajouté sa touche personnelle, elle ne pouvait nier qu'elle estimait beaucoup la fiancée de Sacha plus qu'elle ne l'aurait voulu.

La jolie brune leva son regard azur sur le garçon qu'elle aimait tant, avec des larmes qui menaçaient de couler à tout moment.


-Il est magnifique Sacha ... je l'aime beaucoup ... tu remercieras Ondine pour moi.
-Compte sur moi.


Toujours en souriant, il l'aida à l'attacher derrière sa nuque. Elle prit le pendentif dans ses mains, et regarda Sacha fixement. 

-Sacha, je dois te dire quelque chose ... Je m'en vais demain.

Le sourire de ce dernier s'estompa aussi vite qu'il était apparu.

-Déjà ? Mais ... pourquoi tu ne me l'as pas dit plus tôt ?

-J'avais pas le courage, tu sais, les quelques jours qu'on a passé ensemble ont été merveilleux.
-Tu dois rester plus.
-C'est impossible ... Mais j'espère qu'on se reverra très vite.
-Je peux pas t'accompagner avant de partir? 
-Si, bien sûr que si, et je serai ravie de vous voir tous les deux avant de reprendre le dirigeable.

Elle prit les mains de Sacha dans les siennes, et lui sourit une dernière fois, avec le regard ému, elle n'avait pas du tout hâte de reprendre son envol. 
____________________________________________________________________________

Dans sa chambre, la jeune rouquine ferma la porte, et comme d'instinct maintenant qu'elle se savait seule, se laissa glisser par terre doucement, en pleurant de colère par rapport à l'humiliation qu'elle avait subie, de tristesse par rapport à cette stupide mission, elle prit le bijou qu'elle avait sur le poignet, et encore une fois, de colère, le jeta à travers la pièce.
Pourquoi devait elle accepter de se faire manipuler ainsi? 


Dernière édition par TerraRafa le Lun 19 Juin - 9:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
TerraRafa


avatar

1 Avertissement

Masculin Nombre de messages : 6190
Age : 18
Film Pokémon préféré : Mew vs Mewtwo; Le Pouvoir est en toi
Pokémon(s) préféré(s) : Massko, Dracaufeu, Vipélierre, Simiabraz, Croâporal, Brutalibré, Pandespiègle, Braisillon, Sachanobi
Jeu(x) vidéo Pokémon préféré : Version jaune, Vert feuille
Date d'inscription : 14/07/2015

MessageSujet: Re: Double jeu   Sam 17 Juin - 23:48

Chapitre 8:

A la fin du spectacle, Sacha était effondré. Sa meilleure amie allait encore se retrouver à l’autre bout du pays et il ne pouvait rien y faire. En même temps, qu’espérait-il ? Une colocation à trois jusqu’au bout de leur vie ? C’était tout bonnement impossible et Serena se devait bien évidemment de rentrer pour mener sa propre existence, loin de Kanto.

C’était la deuxième fois qu’il la voyait partir ainsi et il avait bien du mal à savoir laquelle des deux était la plus douloureuse. L’arrivée de son amie vint le tirer de ses pensées.

-Ca va ? T’as l’air perdu ….
-Euh oui oui c’est juste la nouvelle de ton départ que j’ai un peu de mal à assimiler.
-Tu m’en veux ? demanda-t-elle toute penaude
-Non bien sûr que non. J’aurais juste préféré l’apprendre plus tôt mais d’un autre côté, j’aurais dû m’y préparer, c’était inévitable. Tu n’allais pas rester indéfiniment avec nous …
-Ouais, soupira-t-elle
-Tu viens quand même manger à la maison ce soir ?
-Non désolé je ne peux pas, j’ai un entretien et je dois préparer mes affaires pour demain.
-Je comprends. Bon il est tard, je te ramène ?
-Oui je veux bien merci.

Le trajet était un peu lourd tant les deux jeunes gens ne savaient pas trop quoi dire pour briser la glace. Finalement, Sacha s’y risqua le premier.

-En tout cas, demain je t’emmène à l’aéroport, c’est non négociable.

Serena regarda soudainement le brun, la bouche entrouverte et les yeux humides. En temps normal, elle se serait jetée sur lui mais elle se contrôlait. D’une part parce qu’il était au volant et que ce n’était pas très prudent de secouer le chauffeur d’une voiture mais aussi par respect vis-à-vis d’Ondine.

-J’en attendais pas moins de toi Sacha, sourit-elle.

Le jeune homme déposa son amie à l’hôtel et les deux eurent beaucoup de mal à se détacher le regard l’un de l’autre. Ce fut alors Pikachu qui dans une énième humeur klaxonna pour appeler son dresseur, ce qui le fit sursauter.

-PIKACHU !!! Arrête ton bazar, on va avoir des problèmes pour tapage nocturne si tu continues !

La souris leva la patte au-dessus du bouton comme par provocation. Sacha dût se résoudre à souhaiter bonne nuit à la demoiselle pour regagner le véhicule. Il lança un regard noir à son ami qui répondit simplement « Pikachupi ». En regardant sa montre, notre héros constata en effet qu’Ondine devait se faire beaucoup de soucis.

-Bon ça va, on rentre mais ne me fais plus jamais de coup comme ça !

Une vingtaine de minutes plus tard, ils retrouvèrent enfin leur maison. Sacha se gara à la place habituelle et ouvrit la porte. Il faisait noir, signifiant qu’Ondine était déjà au lit, ce qui pouvait paraître un peu surprenant mais il n’y fit pas plus attention que cela. Il espérait juste qu’elle ne lui faisait pas la tête.

Il se dirigea vers la salle de bain pour se changer et se mettre en tenue pour dormir. Il ouvrit la porte de sa chambre et découvrit le corps immobile de sa rousse étendu sur le lit sous le drap. Il ne fit aucun bruit et se faufila pour l’y retrouver. Il la regarda quelques secondes avec un sourire en coin mélangé à de la mélancolie suite au départ à venir de Serena. Il croisa les bras derrière la tête et fixa le plafond, pensif. 

Néanmoins, la rouquine l’entendit arriver et se tourna vers lui.

-A cette heure-ci qu’on rentre ? le titilla-t-elle
-Désolé le défilé de Serena s’est finit tard et je l’ai raccompagné chez elle.
-Je vois. Ca va c’était bien ?
-Oui oui elle est vraiment fantastique et regorge de talents. C’est génial, elle a toujours voulu plus ou moins faire ça et elle y est arrivée. Je suis super heureux pour elle.
-Génial. C’est vraiment une super fille. Au fait, le collier lui a plu ?
-Oh oui, et elle te remercie bien, sourit-il
-C’est gentil.
-Hmmm
-T’as l’air tout triste. Quelque chose ne va pas ?
-Ouais elle m’a dit qu’elle partait déjà demain …. 
-Sérieux ?
-Ouais …. J’avais pas envie qu’elle parte si vite.
-Tu la reverras, ne t’en fais pas.
-Si tu le dis.

Ondine lui sourit mais rien d’autre. Elle se tourna et était maintenant de dos. Sacha ne fit pas plus attention que cela et tomba à son tour dans les bras de Morphéo.


La nuit fut assez courte. Les rayons du soleil vinrent lui chatouiller le visage. Il ouvrit très difficilement les paupières et ses pupilles se dirigèrent vers la droite mais à son grand étonnement, il n’y avait qu’une place vacante. Sacha se frotta les yeux et regarda son réveil qui affichait 9:30. L’avion de Serena décollait à 11h30, il était donc temps pour lui de se préparer pour aller dire au revoir à son amie. Néanmoins, pendant qu’il s’habillait, il réfléchissait à Ondine. Hier, il ne l’avait pas vu éveillée et ce matin, elle était déjà partie. Que se passait-il ? Sa priorité actuelle était d’aller chercher Serena mais ensuite, il entendait bien avoir des explications. 

Pendant que ses yeux se perdaient dans la pièce, quelque chose retint son attention. Il se leva du lit et se dirigea vers l’objet en question. Sur le bureau, étaient posées des lunettes de soleil mais il connaissait ces lunettes. Il les saisit pour les observer de plus près et son intuition se confirma, il les avait effectivement déjà vues et pas qu’une fois. Que faisaient-elles ici ? Il n’eut pas le temps de mener l’enquête mais il comptait bien avoir des réponses et assez vite. Il les rangea dans sa poche et descendit. Il prit son petit-déjeuner et repensa à sa découverte. Cela le perturbait mais personne n’était là pour lui répondre.

Il réglera cette histoire dès son retour. Il s’apprêtait à partir lorsqu’il se rendit compte qu’il avait oublié ses clés, laissées en haut la veille. Il remonta les escaliers pour les chercher. Il ne mit pas très longtemps à les trouver. Cependant, quelque chose d’autre attira son attention. Le même sentiment éprouvé quelques minutes plut tôt refit son apparition.

Il s’avança d’un pas lourd vers l’objet et le détailla. A la différence du premier, il n’avait jamais vu celui-ci. Sacha était choqué de sa trouvaille. D’où venait ce truc ?! Cela devait coûter une fortune ! C’était un bracelet avec un diamant en son centre et des émeraudes tout autour. Comment diable Ondine avait-elle pu s’offrir ça ? Surtout que la connaissant, ce n’était pas son style. Tout ce qui concernait la féminité et l’esthétique n’étaient pas innées chez elle, même si bien évidemment, elle prenait quand même soin d’elle.

Sacha était complètement perdu, choqué. Il ne pouvait dévier son regard de ce bidule. Pourtant, en arrière-plan, il aperçut son réveil et remarqua qu’il n’y avait plus de temps à perdre. Il prit l’objet avec lui et se dit qu’il en saurait plus tout à l’heure.

Sacha monta dans sa voiture, toujours accompagné de son fidèle Pikachu qui voulait lui aussi saluer son amie avant de la quitter. Il se dirigea vers Jadielle et se gara devant l’hôtel. Il prit son portable et envoya un texto à la demoiselle pour la prévenir de son arrivée. Celle-ci justement se regardait dans le miroir.

La valise était prête et se trouvait sur le lit. Elle regarda les murs de la chambre comme pour ancrer les derniers souvenirs de la magnifique région de Kanto dans sa mémoire car quand allait-elle revenir, elle l’ignorait. Un petit son provenant de derrière elle vint perturber son attention. Le nom qui s’afficha lui tira un sourire bien que mélangé avec une certaine tristesse. Elle répondit et descendit. 

Devant la porte de l’hôtel se trouvait effectivement un garçon brun debout accoudé à sa voiture. Lorsqu’il la vit, il se dirigea vers elle pour prendre sa valise et la mettre dans le coffre.

-J’aurais pu le faire ! fit-elle mine de boude
-On a prévu d’aller à l’aéroport pas à l’hôpital, cligna-t-il d’un œil la faisant ainsi sourire.

L’aéroport n’était qu’à une poignée de minutes de là où ils étaient, ils s’y rendirent donc rapidement. Ils quittèrent le véhicule et Sacha se saisit une nouvelle fois de la valise, devant l’attitude désabusée de son amie. Le moment était venu de se quitter. Pour combien de temps ? Seul un Xatu le savait.

-Voilà, on dirait que c’est la fin du voyage, fit-elle timidement
-On dirait oui.

Pikachu jusqu’alors au sol sauta dans les bras de Serena qui ne se fit pas prier pour lui faire un câlin. Sacha avait la tête vers le bas. Sauf que cette fois, sa casquette n’était pas là pour le cacher. On aurait pu croire qu’ils ne se reverraient jamais. Le jeune homme sentit des mains dans les siennes et en relevant la tête, il découvrit la styliste qui lui faisait face, elle aussi les yeux humides.

-On se reverra hein ? demanda Sacha
-Bien sûr.
*Dernier appel, vol pour Kalos, dernier appel*
-Faut que j’y aille.
-Prends soin de toi

Serena l’embrassa sur la joue et peu à peu leurs mains se séparèrent jusqu’à se retrouver finalement loin les unes des autres. Elle prit l’escalator et se dirigea vers l’appareil. Sacha fit alors de grands signes des mains à cet avion qui inévitablement disparaissait dans les nuages blancs de ce ciel magnifique.

-Pikapi ….
-Allez Pikachu, on va faire un petit détour avant de rentrer.
-Pi ?
-On va au Bourg-Palette. Voir Régis.






Chapitre 9:

  Arrivé chez lui au Bourg-Palette, après une séparation assez difficile, espérant que ce n'était qu'un au revoir, le bijoux luxueux dans sa poche avec et les lunettes de soleil de son rival de toujours, Régis. Comment pouvait-il savoir que c'était Régis ? Des lunettes de soleil, il y en avait treize à la douzaine, mais ces lunettes-ci étaient customisées, et spéciales, personne au monde n'avait les mêmes, donc il était facile de voir à qui cela pouvait appartenir, le mystère restait maintenant à savoir, pourquoi sa jolie fiancée à lui, pas celle de Régis avait ça dans ses affaires. Il s'en allait lui même mener sa petite enquête. 

  Cela durait depuis des jours, le changement de sa fiancée, la froideur vis-à-vis des autres, l'éloignement physique, et les mystères autour, ils étaient un couple, normalement un couple devrait tout se dire, et si Ondine avait un problème, elle devait lui en parler, bientôt, ils étaient sur le point de se marier bon sang, comment pouvait-elle lui faire ça?

  Il passa voir sa mère Délia en premier, on aurait dit qu'elle-même lui cachait quelque chose, un air mélancolique clairement fiché sur son visage, il ne comprenait vraiment pas ce qui se passait. De son côté, il n'allait tout de même pas lui dire ce qu'il avait trouvé dans les affaire de sa petite amie ...

  Les choses étaient déjà assez compliquées, il ne voulait pas en rajouter avec ses doutes et lui faire encore plus de mal, il s'en alla directement au point culminent, en sachant que son rival travaillait avec son grand-père à cette heure précise, il voulait en avoir le coeur net.

  Sa surprise fut énorme à son arrivée chez lui, il était assis en dehors de la maison, avec Ondine à ses cotés, ils se tenaient la main, le coeur de Sacha se brisa net lorsqu’Ondine rapprocha son visage de celui du garçon au cheveux brun pour l'embrasser.

  Les yeux de Sacha s'écarquillèrent, ses oreilles bourdonnèrent, son coeur palpita, mains tremblantes, il n'avait plus aucun contrôle de lui même, il ne voulait pas croire ce qu'il voyait, c'était impossible, douter était une chose, le voir de ses propre yeux e, était une autre, cela faisait très mal, la vérité, là devant lui,  à propos de l'amour de sa vie, la fille qu'il a toujours aimé, celle qu'il voulait épouser, qui était si aimante, si fidèle...comment cela pouvait-il être possible ?

  Quant à la jeune fille à la chevelure de feu, tout était calculé, elle avait tout manigancer, elle savait qu'a cette heure précise, Sacha allait se montrer, elle lui avait laissé des indices depuis des jours, et les lunettes spéciales que Régis ne quittait jamais, qui trônaient juste à la vue de l'élu de son coeur, c'était la cerise sur le gâteau, de plus Régis qui travaillait ici pendant la journée, et son absence chaque matin, sa prédiction était correcte, c'était parfait, en voyant son amoureux, elle fit exprès de rapprocher son visage à celui de Régis, pour lui montrer que oui, elle avait une aventure avec un autre.

  Le dresseur n'était vraiment pas heureux, se sentant trahi, sa réaction fut rapide et efficace, en s'approchant directement d'eux il les sépara d'un coup sec, Régis n'avait rien vu venir, il reçut le poing de Sacha sur le visage, Pikachu n'était pas avec son dresseur, pour une fois, la souris resta avec Délia, Sacha voulait être seul avec Régis, mais les choses ne se passèrent pas comme prévu, et il n'avait plus le contrôle de la situation, il commença à frapper son rival coup après coup, Régis essayait tant bien que mal de se défendre, ce qu'il fit, mais la culpabilité le figeait sur place, après tout la réaction de Sacha était normale, Ondine accourut pour les séparer, et repoussa Sacha de toutes ses forces, pour qu'il cesse de cogner l'autre brun, Régis essuya le sang qui coulait sous son nez, et Sacha la sueur de son front, il avait des égratignures causées par régis qu'il ne sentait même plus, la seule partie qui le brûlait étaient ses yeux, et aussi une boule à la gorge, et le plus important, son coeur.

-Arrête Sacha, ça suffit...ce n'est pas lui le problème, c'est moi.

  Les sourcils de la jeune femme étaient froncés et ses yeux rivés sur son bien aimé, le regard glacial, sans une pointe de culpabilité, Sacha cherchait mais en vain, la colère s'empara de lui de nouveau, il prit les deux bras de sa dulcinée et la secoua violemment.

-Que fais tu avec Régis ? Hein ? Tu te fous de moi ? Notre amour c'était une blague ? Tu te fous de moi depuis le début ?
-Arrête ... tu me fais mal.
 
  Elle se débattit sans faire d'effort, car elle ne voulait pas que Sacha perde prise aussi vite.

  Il l'a regarda droit dans les yeux, son regard  dur commença à s'adoucir malgré elle,  Régis était debout, impuissant, car il ne savait plus quoi dire.

-Dis-moi au moins une chose...m'as-tu vraiment aimé ? Au moins une fois sincèrement?

La fureur claire dans le ton de Sacha qui ne pouvait s'empêcher de crier.
 Les yeux d'Ondine remplis de larmes qui menaçaient de couler ravala ses sentiments pour l'homme qu'elle aimait tant, elle essaya de reprendre son regard impitoyable et lui répondit en se dégageant de ses bras.

-Non ... Jamais... Je ne t'ai jamais aimé Sacha Ketchum ... Je te déteste ... Tu m'entends ... Je te déteste... Je te déteste !


  Tout en lui disant ces mots, qu'elle ne pouvait elle même pas entendre, elle lui donnait des coups sur le torse, elle le frappait et ses larmes descendaient malgré elle, ne pouvant plus rien contrôler, elle continua.

-Régis n'a rien fait, je l'ai entraîné là-dedans, il ne voulait pas, il pensait plus à toi que moi, moi je lui ai avoué mon amour pour lui, il ne pouvait plus me résister...oui, je l'ai attiré vers moi.
-Ondine ... Régis s'exclama, d'une voix peinée.
-Vous me dégoûtez tous les deux, j'ai été tellement naïf...je comprend maintenant, en fait ... tu préfères Régis, car il peut t'offrir tout ce que tu veux n'est-ce pas?...RÉPONDS-MOI...AVEC LUI, TU VIS DANS LE LUXE, MOI JE N'AI PAS LES MOYENS DE POUVOIR T'OFFRIR UNE VIE PAREILLE...bien que j'essaye. Cette dernière phrase, il l'a juste pensée.
-Elle n'est pas avec moi uniquement pour ça. ..
-Toi, la ferme ... O-on étaient amis, comment as-tu pu faire ça?
-J'ai fais ce que j'avais à faire, Ondine a choisi...
-Sacha, va t'en...va t'en tout de suite...je ne veux plus te voir, s'il te plait, pars.
- PAS AVANT D'AVOIR EU MA RÉPONSE.

  Ondine ne pouvait garder ses larmes, Sacha sortit le bracelet de sa poche, et le lui montra.

-C'est un cadeau de Régis? 
-Non, et rends-le moi, comment peux-tu fouiller dans mes affaires?
-Je n'ai pas eu besoin de chercher longtemps ... Je comprends tout maintenant, je ne pensais pas que tu étais ce genre de fille matérialiste...

  Il saisit encore une fois le bras de la jeune fille et la regarda dans les yeux, Ondine se sentit vraiment faible à cet instant, et très vexée, comment pouvait-il penser ça d'elle ? Après tout, il l'a vu embrasser Régis ... Son regard céruléen plongea dans celui du garçon qui avait volé son coeur, son regard brun chocolat, un regard de braise qu'elle aimait tant, elle pouvait regarder dans ses yeux toute la journée, malheureusement, elle devait se résoudre à prendre le chemin qu'elle a choisi, elle se devait de faire une croix sur ses sentiments.

-Mais je sais une chose, tu m'aimes, et tu n'aimes pas Régis ... Je sais que tu m'aimes.
-N-non ... tu te trompes.

  Sacha rapprocha son visage de celui de la fille qu'il aimait, de plus en plus près sous le regard impuissant de son rival qui était resté silencieux. puis avant de frôler ses lèvres il se détacha d'elle et fixa froidement l'autre garçon brun, puis, il se retourna.

-Je m'en vais...

  Les larmes ne pouvaient s'empêcher de couler sur le visage d'Ondine, Régis se rapprocha d'elle, elle prit l'anneau autour de son doigt, et le jeta, mais Sacha ne se retourna pas, elle le vit s'éloigner de plus en plus, sans se retourner, et ses larmes ne voulaient pas arrêter de couler, ce qui ne choqua pas Régis, bien qu'une pointe de jalousie pouvait se faire sentir.

-Je te déteste Sacha Ketchum ... TU M'ENTENDS ? JE TE DÉTESTE... 

  Notre dresseur se sentit trahi, bafoué, il ne pouvait s'empêcher de pleurer à l'intérieur de sa voiture, il voulait tout casser, Ondine l'avait trahi, et il s'était fait avoir  ... Il prit l’hameçon à l’effigie de sa rouquine, et il le regarda longtemps, ensuite, il voulut le jeter par la fenêtre par pure colère, mais il ne pouvait tout simplement pas se résoudre à le faire, il le rangea dans la boite-à-gants, et le pire, c''tait qu'il ne pouvait pas détester Ondine, bien qu'il le voulait. Il l'aimait encore beaucoup, et il savait qu'elle l'aimait aussi. Dans sa tête, mais pourquoi le tromper dans ce cas? 

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
blue-indigo-girl


avatar

Aucun Avertissement

Féminin Nombre de messages : 1443
Age : 25
Film Pokémon préféré : le pouvoir est en toi
Date d'inscription : 14/04/2011

MessageSujet: Re: Double jeu   Lun 19 Juin - 20:02

Personne n'est intéressé à jeter un coup d'oeil par ici? xD
Revenir en haut Aller en bas
TerraRafa


avatar

1 Avertissement

Masculin Nombre de messages : 6190
Age : 18
Film Pokémon préféré : Mew vs Mewtwo; Le Pouvoir est en toi
Pokémon(s) préféré(s) : Massko, Dracaufeu, Vipélierre, Simiabraz, Croâporal, Brutalibré, Pandespiègle, Braisillon, Sachanobi
Jeu(x) vidéo Pokémon préféré : Version jaune, Vert feuille
Date d'inscription : 14/07/2015

MessageSujet: Re: Double jeu   Lun 19 Juin - 20:14

Apparemment non, je suis triste Sad
Revenir en haut Aller en bas
Oohfemmeluxieuse


avatar

Aucun Avertissement

Féminin Nombre de messages : 2842
Age : 23
Date d'inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: Double jeu   Mar 20 Juin - 9:25

Désolé je vais le lire cette semaine, là je stress pour mon oral de cet apres midi j'arriverai a faire quoi que ce soit dans cet état xD 

______________________________________________________
"Oohfemmeluxieuse, parce que la faute d'orthographe est un art dans les écorchures des mots..."






Like a Star @ heaven J'écris parce que j'en ai envie. J'écris parce que je crois que n'ai plus le choix.
C'est une addiction qu'on prend plaisir à goûter de plus en plus jusqu'à atteindre l'overdose...Like a Star @ heaven 





" L'admiration que je vois dans ton regard est une force qui m'est obsessionnelle, c'est quelque chose qui me rend fidèle, qui me rend faible..."



PikaPotter ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://pikOoups-smile.skyrock.com
TerraRafa


avatar

1 Avertissement

Masculin Nombre de messages : 6190
Age : 18
Film Pokémon préféré : Mew vs Mewtwo; Le Pouvoir est en toi
Pokémon(s) préféré(s) : Massko, Dracaufeu, Vipélierre, Simiabraz, Croâporal, Brutalibré, Pandespiègle, Braisillon, Sachanobi
Jeu(x) vidéo Pokémon préféré : Version jaune, Vert feuille
Date d'inscription : 14/07/2015

MessageSujet: Re: Double jeu   Mar 20 Juin - 11:46

Mais non Mel faut pas stresser !
Gambarre ! Omea number one da !
Revenir en haut Aller en bas
blue-indigo-girl


avatar

Aucun Avertissement

Féminin Nombre de messages : 1443
Age : 25
Film Pokémon préféré : le pouvoir est en toi
Date d'inscription : 14/04/2011

MessageSujet: Re: Double jeu   Mar 20 Juin - 16:08

Bonne chance à toi Mel Wink.
Comme a si bien dit Terra, il ne faut pas stresser, tu fais ce que tu peux et tout ira bien Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Double jeu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Double jeu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» de l'aide pour identifier un double tournois de louis XIII
» [REQUETE] DOUBLE SIM SUR HD2
» [TEST] Double carte sim HD2
» texte double tournois
» TOYOTA hilux pickup double cab

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon AAML :: Hors Pokémon :: Jeux, défis et concours :: Concours-
Sauter vers: