Pokémon AAML

Pokémon AAML

Salut à toi Invité!
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Bienvenue sur le forum AAML ! Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

Rendez-vous à 20h00 sur la Tchat-Box du forum ce soir pour une soirée Tchat-box ! Very Happy

Partagez | 
 

 Brûlure

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lolo57
Administrateur
Administrateur
avatar

Aucun Avertissement

Féminin Nombre de messages : 3025
Age : 23
Film Pokémon préféré : Je les aime bien tous pour être honnête, mais je dirais les trois premiers films
Pokémon(s) préféré(s) : Étouraptor
Jeu(x) vidéo Pokémon préféré : RF/VF
Date d'inscription : 27/10/2010

MessageSujet: Brûlure   Lun 7 Mai - 23:02

Coucou tout le monde! Very Happy
Voici le prologue d'une nouvelle One-Shot, intitulé "Brûlure". Ce n'est pas bien long, mais je n'ai pas pu faire mieux -ne voulant pas trop entrer dans les détails-. ^^'

« Tout a commencé ce jour-là. Je savais que c’était une erreur. J’ai voulu toucher le soleil. J’ai volé trop haut. Et comme Icare, je me suis brûlé les ailes. La chute a été très douloureuse... »

Comme vous vous en doutez, elle sera écrite du point de vue d'un des personnages. Ah oui, j'ai augmenté l'âge des personnages. Ce sont des ados, et non des enfants. Je la posterais peut-être demain. Smile
Voilà! J'espère que cela vous plaira quand même! Very Happy

______________________________________________________
« Don't Let Anything Stand In The Way Of Your Dreams...»
Ne Laisse Pas Quoi Que Ce Soit Bloquer Tes Rêves...

Revenir en haut Aller en bas
Oohfemmeluxieuse
Gagnante du concours de fics
Gagnante du concours de fics
avatar

Aucun Avertissement

Féminin Nombre de messages : 2885
Age : 24
Date d'inscription : 21/04/2011

MessageSujet: Re: Brûlure   Lun 7 Mai - 23:29

=D en fait c'est un petit résumé ce que tu as fait ?

Intriguante. J'ai hate de lire ton OS. Enfin, c'est bien un Os est non une mini fiction ? O=


______________________________________________________
"Oohfemmeluxieuse, parce que la faute d'orthographe est un art dans les écorchures des mots..."






Like a Star @ heaven J'écris parce que j'en ai envie. J'écris parce que je crois que n'ai plus le choix.
C'est une addiction qu'on prend plaisir à goûter de plus en plus jusqu'à atteindre l'overdose...Like a Star @ heaven 





" L'admiration que je vois dans ton regard est une force qui m'est obsessionnelle, c'est quelque chose qui me rend fidèle, qui me rend faible..."



PikaPotter ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://pikOoups-smile.skyrock.com
Lolo57
Administrateur
Administrateur
avatar

Aucun Avertissement

Féminin Nombre de messages : 3025
Age : 23
Film Pokémon préféré : Je les aime bien tous pour être honnête, mais je dirais les trois premiers films
Pokémon(s) préféré(s) : Étouraptor
Jeu(x) vidéo Pokémon préféré : RF/VF
Date d'inscription : 27/10/2010

MessageSujet: Re: Brûlure   Lun 7 Mai - 23:49

Ouais, un résumé, c'est pareil! Mdrr
Et oui,oui, c'est bien une One-Shot! Smile

______________________________________________________
« Don't Let Anything Stand In The Way Of Your Dreams...»
Ne Laisse Pas Quoi Que Ce Soit Bloquer Tes Rêves...

Revenir en haut Aller en bas
remy1106


avatar

Aucun Avertissement

Masculin Nombre de messages : 9142
Age : 22
Film Pokémon préféré : lucario et le mystère de mew; le pouvoir est en toi
Pokémon(s) préféré(s) : dracolosse, arceus, évoli
Jeu(x) vidéo Pokémon préféré : soulsilver et platine
Date d'inscription : 01/09/2010

MessageSujet: Re: Brûlure   Mar 8 Mai - 9:21

c'est assez...poétique comme phrase XD
Revenir en haut Aller en bas
Didi


avatar

Aucun Avertissement

Féminin Nombre de messages : 5690
Age : 21
Date d'inscription : 05/09/2010

MessageSujet: Re: Brûlure   Mar 8 Mai - 10:12

XD Rémy

Oui c'est intriguant.
Hâte de lire ton OS. ^^
Y'a beaucoup de fics en ce moment, ça fait plaisir. \o/
Revenir en haut Aller en bas
Édéa Lee


avatar

Aucun Avertissement

Féminin Nombre de messages : 1319
Age : 17
Pokémon(s) préféré(s) : Delcatty, Skitty, et Eva ! Comment ça, c'est pas un Pokémon ?
Jeu(x) vidéo Pokémon préféré : Professeur Sacha et l'appel du Pikachu 8D
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Brûlure   Mar 8 Mai - 14:23

Va y, lache les OS !

(Super début!)
Revenir en haut Aller en bas
Bella
Administrateur
Administrateur
avatar

Aucun Avertissement

Féminin Nombre de messages : 4025
Age : 31
Film Pokémon préféré : Le pouvoir est en toi.
Pokémon(s) préféré(s) : Dracaufeu, noctali, Lugia, Luxrai, leviator, grahiena, pikachu, pichu, togetic, et d'autres encore...
Jeu(x) vidéo Pokémon préféré : Soul silver
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Brûlure   Mar 8 Mai - 19:19

Alors, on le lit quaaaaaand???? lol!

J'aime ce que tu as écrit mais bon, c'est court quoi Razz Razz Razz

Ca promet d'être beau en tout cas, comme tout ce que t'écris d'ailleurs Very Happy

Allez hop, poste nous le OS! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Lolo57
Administrateur
Administrateur
avatar

Aucun Avertissement

Féminin Nombre de messages : 3025
Age : 23
Film Pokémon préféré : Je les aime bien tous pour être honnête, mais je dirais les trois premiers films
Pokémon(s) préféré(s) : Étouraptor
Jeu(x) vidéo Pokémon préféré : RF/VF
Date d'inscription : 27/10/2010

MessageSujet: Re: Brûlure   Mar 8 Mai - 21:18

Haha! Impatients, hein? XD
Hé bah nan, vous l'aurez pas! Héhé! xP
Non, je rigole. J'ai juste plusieurs finitions à faire, et je la poste, promis! Smile
(Désole à l'avance pour la fausse joie! ^^)

______________________________________________________
« Don't Let Anything Stand In The Way Of Your Dreams...»
Ne Laisse Pas Quoi Que Ce Soit Bloquer Tes Rêves...

Revenir en haut Aller en bas
Lolo57
Administrateur
Administrateur
avatar

Aucun Avertissement

Féminin Nombre de messages : 3025
Age : 23
Film Pokémon préféré : Je les aime bien tous pour être honnête, mais je dirais les trois premiers films
Pokémon(s) préféré(s) : Étouraptor
Jeu(x) vidéo Pokémon préféré : RF/VF
Date d'inscription : 27/10/2010

MessageSujet: Re: Brûlure   Mer 9 Mai - 0:55

Ennnfin!!! *_* Pratiquement 1 heure pour la mise en page, c'est abuzé, nan? xD
Je m'excuse pour ce graaand retard! Mes finitions ont duré plus longtemps que prévu ( Razz ), mais l'histoire est là! Very Happy
Je m'excuse aussi pour les fautes d'orthographe et de conjugaison. Et également pour le caractère du personnage, que je n'ai pas très bien retranscrit =/
Enfin bref, j'arrête de vous faire languir une seconde de plus et j'espère qu'elle vous plaira! Very Happy

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

« Tout a commencé ce jour-là. Je savais que c’était une erreur. J’ai voulu toucher le soleil. J’ai volé trop haut. Et comme Icare, je me suis brûlé les ailes. La chute a été très douloureuse. »


Brûlure.

Un sourire étira mes lèvres lorsque que je la vis se diriger dans ma direction. Je la détaillais rapidement. Elle était habillé comme à son habitude ; Un tee-shirt jaune recouvrant sa peau blanche, des bretelles rouges soutenant un mini short bleu, ainsi que des baskets simple. Ses yeux couleurs émeraude faisaient ressortir son visage fin, et ses cheveux orange étaient attachés en une couette.

Elle s'approche de moi et me fait la bise.


« - Ca va ? » Me demande-t-elle dans un petit sourire

« - Oui, et toi ? »

Elle hoche la tête puis commence à avancer dans les rues de la ville. Je l'imite en me plaçant à ses côtés.
Nous discutons de tout et de rien; Des rires nous échappent naturellement. Nous commentons ce que nous voyons, ce que nous ressentons, ce qui nous passe par la tête...

Et je l'épie plusieurs fois du coin de l'œil, dans un petit sourire. Cette fille a un sale caractère, mais dans le fond, elle est vraiment gentille. Elle est toujours à l'écoute de mes moindre soucis, me réconforte lorsque cela ne va pas, viens me rendre visite régulièrement. Enfin bref, c'est une précieuse amie. Cela fait trois ans que je la connais. Et le pire, c’est que cette fille, je l’aime.

Bien sûr, elle ne le sait pas. Je ne voudrais pas tout gâcher en lui relevant mon petit secret. En plus, si c’est pour me faire jeter comme une vielle chaussette, cela n’en vaut vraiment pas la peine.

Mais, ces temps-ci, j’ai vraiment dû mal à me contrôler. Il faut dire que je suis un jeune homme âgé de dix-neuf ans. Et à cet âge-là, les hormones sont en pleines effervescence : L’envie -d’embrasser une fille, de la toucher, d’être le plus souvent avec elle-, grandit en même temps.

J’avais oublié de précisé qu’elle a deux ans de moins de que moi, qu’elle fait des études sur les Pokémons Eau et qu’elle habite la ville de l’eau -Azuria- avec ses trois grandes sœurs. D’ailleurs, en parlant d’elles, elles sont vraiment jolies. Disons qu’elles ont toutes les trois un certain charme, pouvant mettre n’importe qu’elle garçon à leurs pieds. Mais pas autant qu’Ondine, bien sûr. Aaah…Que voulez-vous ? Un coup de foudre, cela ne prévient pas.

Une main pâle s’agite devant mes yeux. La voix d’Ondine s’élève dans l’air et m’arrive enfin jusqu’aux oreilles -me tirant soudainement de mes rêveries-. Je me rends compte que nous nous sommes arrêtés.


« - Pierre ! Tu m’écoute, à la fin ?! »

Ah oui, je m’appelle Pierre. Mes cheveux noirs sont hérissés, ma peau est mâte, et mes yeux sont « fermés ». Je porte mes vêtements habituels, moi aussi ; Un tee-shirt orange, une petite veste verte par-dessus et un pantalon marron. J’habite à Argenta –la ville dans laquelle nous nous trouvons actuellement-. Contrairement à elle, je fais des études sur les Pokémons Roche, afin d’en apprendre d’avantage sur eux. Les types auxquels je m’intéresse, et ceux auxquels elle s’intéresse ne se marient pas très bien ensemble. Ce qui ne nous empêche pas d’entretenir de bonnes relations. Je suis plutôt content d’ailleurs…

Sa voix retentit à nouveau dans l’air.


« - Pierre ! Arrête de rêvasser, enfin ! Je te parle depuis tout à l’heure, et tu ne m’écoute même pas ! C’est bien la peine d’avoir fait tout ce chemin pour toi ! » S’exclama-t-elle, visiblement fâchée

Je me gratte l’arrière de la tête et rit nerveusement.

« - Désolé, Ondine… »

Elle me regarde suspicieusement, les mains sur les hanches tandis que je détourne le regard, gêné.

« - Qu-Quoi ? »

« - Dis, tu ne serais pas amoureux, toi ? » Demanda-t-elle dans un petit sourire

Mes joues se teintèrent immédiatement de rouges, trahissant ainsi mon secret. Je regardais ailleurs pour ne pas affronter son regard.

« - Si. » Répondis-je simplement

Pourquoi mentir ? Cela ne servirait à rien, j’ai été démasqué.
Je souris intérieurement. Elle était vraiment forte pour deviner les choses… Et c’est là que la question fatidique arriva. Inévitable.


« - De qui ? »

Je passais une main dans mes cheveux et remarqua à ce moment-là qu’elle était moite.

« - Tu ne la connais pas. » Soufflais en continuant ma route, suivit de près par Ondine

« - Elle est comment ? »

« - Très belle… »

« - Nan ! Sérieux ?! » Ironisa-t-elle avant de reprendre, « Je veux dire, physiquement : Ses cheveux, ses yeux, son visage, comment elle s’habille, son caractère, ce genre de choses, quoi ! »

« - Cela ne sert à rien, tu ne trouveras jamais. »

« - Dis-moi au moins son nom. » Insista-t-elle

« - Tout ce que je peux te dire, c’est qu’elle est jolie, qu’elle est très gentille et qu’elle n’est pas facile à vivre. »

Un soupira s’échappe des lèvres de la jeune femme.

« - Franchement ! Je ne vois pas pourquoi tu ne me fais pas confiance ! On est amis ! Et puis, tu me connais, je n’irais pas le crier sur tous les toits ! »
Mon cœur allé exploser d’une minute à l’autre.

Dans un soupira las, j’agrippais sa main et commença à marcher rapidement, m’enfonçant peu à peu dans la foule.

« - Hé ! On va où ? » Me demanda-t-elle

Je sors de la foule et bifurque à une rue. Devant nous, ce trouve un cul-de-sac. Je fais encore quelques pas avant de lâcher sa main. Elle se mit à côté de moi et me fixa.

« Qu’est-ce qui te prend, Pierre ? » Demanda-t-elle, les sourcils froncés

D’un geste brusque, je pose ma paume gauche à côté de sa tête, contre le mur auquel elle s’est adossée. Je baissais la tête pour ne pas qu’elle voit mon visage. Je ne tenais plus. J’avais vraiment envie de lui crier que c’était elle. Que je l’aimais. Mais je préférais procéder d’une autre manière.

« - Pierre… Est-ce que tu te sens bien ? » Me demanda-t-elle, d’une petite voix

« - Tu me rends complétement dingue, Ondine… » Soufflais-je

Ne perdant pas une seconde de plus, j’approchais encore plus mon visage du sien, conscient de ce que j’allais faire. Ses lèvres étaient décidément irrésistibles. J’avais tellement envie de les effleurer, de les gouter, de les mordre gentiment. Je n’étais plus qu’à quelques centimètres des siennes, mais un bruit stoppa subitement la progression de ma bouche.

Ma joue gauche était en feu. Une gifle. Je venais de me prendre une gifle. Par celle que j’aime. Je baisse la tête, honteux de ce que je voulais faire.


« - … Écoute, je t’aime, mais pas comme tu le voudrais… Pas comme ça. » Dit-elle en justifiant ce qu’elle venait de faire

J’ose à peine lever les yeux sur elle. J’arrive à voir la main avait laquelle elle m’a frappée : elle est refermée en un petit poing qui se pose sur sa poitrine. Elle était certainement gênée, elle aussi, car je peux deviner que ses joues sont légèrement roses, et que sa tête et baissée vers la rue.

« - Et puis je…J’aime déjà quelqu’un… Avoua-t-elle, timidement

Pas le temps d’assimiler la phrase qu’elle venait de murmurer, que la scène qui suivit se passa rapidement ;

J’entendis un « Eh ! » venant de la rue puis je fus brusquement poussé sur le côté ; Mon corps était à présent coller contre le mur du fond et mes yeux s’étaient fermés quelques secondes, à cause du choc. J’ouvris rapidement mes paupières et constata qu’un jeune homme me tenait par le col du tee-shirt.

Il devait avoir dix-sept ans et avait une tête de moins que moi. Il avait une casquette rouge et blanche, un tee-shirt noir recouvert par une veste bleue et blanche à manches courtes, des mi-tens verts/verts foncés, ainsi qu’un jean bleu ciel. Ses cheveux couleur ébène étaient en bataille et ses yeux –également noirs- avaient quelques reflets marron, faisant parfaitement ressortir son teint blanc. Les sourcils froncés, il avait un air féroce de gravé sur le visage.

Nos regards se croisaient enfin, et il me fixait méchamment.


« - Ne touche plus jamais à elle ! » Railla-t-il

Je le toisais avec haine et le repoussait fortement, le faisant ainsi tombé au sol, juste à côté d’Ondine.

« - T’es qui, le gringalet ? » Demandais-je en ne cachant pas mon amertume

Il se redressa difficilement en s’asseyant, puis leva les yeux sur moi.

« Je ne suis pas un gringalet ! Et puis d’abord, je m’appelle Sacha ! Et je vais devenir Maître Pokémon ! »

« - Maître Pokémon ? » Répétais-je dans un semblant de rire, « Tu crois vraiment qu’un nabot comme toi peut devenir Maître ? »

« Tu vas voir ! » Souffla-t-il en se relevant en vitesse, la mâchoire crispée

Il m’empoignant à nouveau le tee-shirt et me fusilla du regard. Un léger sourire étire mes lèvres.

« - Quoi ? Tu veux te battre, minus ? » Lui demandais-je, d’un air de défi

« - Un peu, que je veux me battre ! »

Je relâchais ma prise et il fit de même. Nous serrons nos poings en même temps en se fixant intensément. Un instant plus tard, nous nous élancions l’un sur l’autre, une rage commune nous enveloppant.

« - Arrêtez !!!! » Cria soudainement Ondine

Je me stoppais avec difficulté, et Sacha m’imita à une seconde près. Nous tournâmes la tête vers elle. Elle fit un pas vers nous, les poings serrés, et visiblement fâchée.

« - Vous êtes pire que des gosses ! Ce n’est pas possible ! »

Nous n’avons pas le temps de répliquer, qu’elle continua en se tournant vers moi.

« - Pierre, je peux savoir ce qui t’a pris de le provoquer comme ça ? »

« - C’est lui qui m’a plaqué contre le mur ! » Répliquais-je, irrité

« - Quoi, tu veux dire que vous vous connaissez ? » Coupa innocemment le jeune homme

Ondine ferma les yeux puis expliqua à ce dernier qui j’étais.

« - Pierre est un ami. Cela fait trois ans que je le connais. Il vient d’Argenta. »

« - A ce que je vois, vous aussi, vous vous connaissez. » Commentais-je

« - Oui. C’est exact. » Répondirent-t-il en même temps

Je remarquais que leurs joues étaient légèrement rouges à cause de leurs parfaite synchronisation. Une seconde plus tard, une forte jalousie monta en moi et je ressentais le besoin de l’exprimer.

« - Oh, je vois. Le prince charmant est venu au secours de sa princesse, c’est ça ? »

« - P-Pas du tout ! » S’exclama-t-il, les joues rouges

Il mentait. Je voyais bien qu’Ondine lui plaisait bien. Il m’avait repoussé en me disant que je ne devais plus m’approcher d’elle. C’est une preuve, en soi. De plus, qui ne pourraient pas tomber amoureux d’elle ? Elle est si jolie…

« - J’en conclue donc qu’elle déjà prise, c’est ça ? »

« - Je… Elle n’est pas à moi ! Arrête de te faire des idées ! » Balbutia-t-il, les joues roses

« - Je vois bien que tu meurs d’envie de répondre le contraire. Qu’est-ce qui te retiens ? C’est parce que sa présence te dérange ? On peut être est-ce la mienne... ? » Soufflais-je dans un petit sourire

« - Quoi ?! » S’indigna-t-il

« - Bon, ça suffit, les garçons ! » Intervint alors Ondine

Il eut un petit silence, et la voix de ma dulcinée se fit à nouveau entendre.

« - Faites la paix. »

« - Quoi ?! » Lâchons Sacha et moi

« - Serrez-vous la main. Et discutez pas. » Ordonna-t-elle sur un ton ferme

Bien que réticent, nous tendîmes nos doigts l’un envers l’autre et nous serrâmes fermement la main, le regard à l’opposé l’un de l’autre, les sourcils froncés.

Décidément, je n’aime vraiment pas ce mec. Il débarque de je ne sais où, et se permet de me la voler ? Mais il s’est cru chez mémé, ou quoi ? Sérieux, plus je reste avec lui, et plus ma haine pour lui monte. Et le pire, c’est que cela ne semble pas déranger Ondine ! A croire qu’elle a le béguin pour lui !

Mes pensées se stoppent directement lorsque je sens quelque chose de chaud se poser nos mains liées. C’était celle de ma bien-aimée. Je rougis faiblement et remarqua que Sacha faisait de même.

Je levais un regard vers elle, en même temps que mon rival –car je pouvais bien le définir comme ça-. Son visage se fendait d’un magnifique sourire. Elle avait l’air heureuse.

Un moment plus tard, nos mains se séparèrent, et j’étendis mes bras de part et d’autre de mon corps, attirant l’attention des deux autres.


« - Quel merveilleux triangle amoureux ! On ne pouvait pas rêver mieux ! » Dis-je en plaisantant

Je regardais leurs visage embarrassés et confus. Un sourire se logea sur mes lèvres, et étrangement, je sentais que l’on allait tout de même bien s’entendre, tous les trois…


OoOoOoOoOoOoOoO

Figé. J’étais figé. Mon corps ne bougeait plus. Je ne pouvais ni avancer, ni reculer. J’étais condamné à regarder cette scène, les yeux grands ouverts, et le cœur qui s’effritait peu à peu. J’étais littéralement effondré. Devant moi, la plus douloureuse et horrible des scènes.

Ondine et Sacha. Debout. Dans une ruelle. Enlacés. Qui s’embrassaient tendrement.

Je déglutis en silence, puis les parties s’assemblèrent une à une.

Depuis quelques jours, j’avais remarqué qu’ils se disputaient régulièrement. Pour des choses futiles. C’était toujours moi qui les séparais, les traitants au passage d’amoureux. D’ailleurs, ils niaient tout en bloc, parfaitement synchrones, les joues rouges.
Et après un moment, ils se regardaient discrètement et se souriaient. Comme s’ils avaient…quelque chose. Une complicité qui naissait ou un petit secret qu’ils cachaient. Les disputes les rapprochaient toujours -certainement un prétexte pour avoir un contact physique sans que l’on soupçonne quoi que se soit-.

Et aujourd’hui, on s’était donné rendez-vous dans cette ruelle. Pour ensuite aller en centre commercial tous les trois.

La relation avec Sacha s’était détendue, et peu à peu, je ne le considérais plus comme un rival, mais comme un ami. Même si j’avais toujours cette partie en moi qui me criait de le détester.

Non, ce qui faisait le plus mal, c’était de voir celle que j’aime partager un baiser avec mon meilleur ami. Ils savaient les sentiments que j’avais pour elle et en avaient apparemment profité, pendant mon absence.

J’avais clairement du mal à respirer, agrippant mon tee-shirt au niveau de mon cœur et haletant difficilement, la tête baissée.

Au bout de plusieurs secondes, je relevais la tête pour fixer la scène, -qui malgré moi- me brûlait les yeux.


« - Hé, il y a des endroits pour faire ça, vous savez. » Lâchais-je, nonchalamment

Ils m’avaient apparemment entendus et venaient de ré ouvrirent les yeux, remarquant enfin ma présence. Un regard leur suffit pour comprendre que j’avais assisté à toute la scène. Ils s’écartèrent vivement l’un de l’autre, les joues écarlates.

« - C’est…C’est pas du tout ce que tu crois… ! » Balbutia Sacha, extrêmement gêné.

Je passais une main sur mon visage en tentant de reprendre mes esprits. Me disant que tout cela n’était qu’un rêve. Que j’allais me réveiller. Que j’allais sortir de ce cauchemar.

Mais non. C’était bien la réalité. Et mon cœur était à présent en miette.

Ondine fit un pas vers moi, le regard triste.


« - Pierre… Je… » Murmura-t-elle

Les larmes me montaient aux yeux. Je baissais la tête pour ne pas qu’ils me voient.

« - Je vous laisses, j’ai des choses à faire… » Soufflais-je dans un murmure

J’arrivais miraculeusement à bouger mes jambes et en profitait pour m’enfuir d’ici, laissant un lourd sanglot sur ma route.

…Je cours depuis trois minutes, pensant à toutes les personnes que j’ai malencontreusement bousculées pour me frayer un chemin à travers la foule. Je sèche les traces de larmes sur mes joues et vérifie d’un coup d’œil derrière mon épaule qu’aucun de mes deux amis ne me poursuive. Et ce n’était pas le cas. Ouf !

Je tente à présent de faire une pause afin de reprendre mon souffle. J’entends alors des bruits de pas s’approchant dangereusement et tourne la tête dans sa direction… Une fine silhouette avec une couette sur le côté se dirige vers moi à toute allure... Merde ! Ondine ! Elle me court après !

Pas le temps de reprendre de l’air, que je m’élance à nouveau à travers la ville, la jeune rousse sur les talons.


« - Pierre ! Arrête-toi, enfin ! » Cria-t-elle à pleins poumons

« - Laisse-moi tranquille ! » Lui répondis-je en tournant ma tête de côté

Elle commence à se rapprocher peu à peu. J’avais oublié que là où j’étais rapide, elle, était endurante. Elle finirait par me cueillir tôt ou tard, c’est sûr et certain.

Si je continue ma course, je peux encore tenir une bonne minute. Elle va peut-être se fatiguer, qui sait ? Et puis, si cela ne marche pas, je pourrais toujours essayer de la semer en me faufilant dans la foule, mais vu son acharnement, elle finira par me retrouver...


« - Pierre ! Il faut que je te parle ! » Crie-t-elle

« - Pour dire quoi ?! « Je suis désolé ! Ça ne se reproduira plus! » ?! , et puis une fois le dos tourné vous continuerez à faire vos petites choses ? Pas question ! Alors maintenant, retourne auprès de lui, et laisse-moi seul! » Répondis-je en prenant de l’air

« - Je sais que je t’ai fait dû mal, mais tu dois accepter la vérité ! C’est lui que j’aime ! »

Je me mords la lèvre inférieure puis baisse légèrement la tête. Ses paroles ont le don de me consumer ! A ce rythme-là, je ne vais pas pouvoir tenir très longtemps.

« - Si crois que c’est facile ! Je voudrais bien t’y voir, toi ! » Crachais-je avant d’inspirer à nouveau

Je constate amèrement qu’il ne me reste plus beaucoup de possibilité. Fuir pour retarder l’échéance ? Où s’arrêter pour affronter le problème de face ?

La première question est à effacer de mon esprit, on dirait ; Quelque chose de douloureux vient me brûler l’estomac, le cerveau, puis enfin, le cœur, saccadant intentionnellement ma respiration et faisant diminuer de moitié ma course.


« - S’il te plait ! Écoute-moi ! »

Je lève ma tête vers le ciel tout en expirant bruyamment.

« - Cours toujours, Ondine ! » Criais-je dans un petit rire

Je crois qu’il ne reste plus que la deuxième solution. Toutefois je ne m’avoue pas vaincu ! Je continuerais à me courir ! Après tout, c’est ma fierté, qui est en jeu !

Je glisse malencontreusement mais réussit à me rattraper à temps, reprenant ma course, tel un athlète de haut niveau, sous les cris continuels d’Ondine. Ça commence vraiment à sentir le roussi ! Je ne sens plus mes jambes, et mon énergie est presque à sec !


« - Pierre, reviens ! Je n’ai pas finie de parler ! » S’exclame-t-elle

« - Hé bah moi j’ai fini de t’écouter ! » Rétorquais-je

La minute n’est même pas écoulée, que je sens déjà les doigts d’Ondine me saisir un pan de ma veste. J’accélère dans un dernier effort afin de lui échapper. Sans succès.

Elle me prend fermement le poignet, m’obligeant à stopper ma course -et la sienne par la même occasion-. Voilà. Fin de la partie. Je me dégage de son étreinte dans un geste sec puis baisse la tête. Elle récupère son bras et moi, mon poignet. Nous haletons en silence, reprenant notre air du mieux que nous pouvons.

Au bout d’un moment, sa douce voix atteint mes oreilles.


« - Écoute…je sais que tu m’aimes énormément, mais pour moi, c’est seulement une très forte amitié. Tu comprends ? »

Elle fit une pause puis reprit devant mon silence.

« - C’est pour Sacha que j’ai des sentiments. »

« - Arrête de me répéter ça ! » M’enflammais-je en lui faisant face, « Je l’ai suffisamment entendu ! Il t’aime, tu l’aimes, vous vous aimez, grand bien vous fasses ! »

Elle me dévisagea profondément. Je fis de même.

« - Je sais que c’est dur, mais il faut que tu t’accroches… »

« - C'est sûr que c'est vraiment simple de dire ça: Tu as eu la vie facile, toi ! » Soufflais-je amèrement

Grossière erreur. Cette phrase m’a valu une deuxième gifle. Les personnes autour de nous se sont arrêtés et nous regardent, attendant patiemment la suite, tel des cannibales réclamant le plat suivant. Je tourne la tête vers eux.

« - Quoi ?! Vous avez un problème ?! » M’époumonais-je, la rage au ventre

Après avoir dit ça, les passants ont détournés le regard et ont continués leurs chemins sous des messes-basses, tandis que je reprenais de l’oxygène.


« - Pierre…Je ne reconnais plus, depuis quelques jours… » Souffla tristement Ondine

« - Il faut croire que l’amour fait faire des choses insensés… » Lâchais-je en passant une main sur mon visage

Elle attendit que j’ôte ma main pour parler.

« - Pierre… On ne peut pas resté comme ça. Il faut trouver un compromis. »

Je tourne la tête vers la gauche, fixant les magasins au loin.

« - Ah oui, lequel ? Ya pas vraiment de compromis, dans notre situation… » Répondis-je en la regardant à nouveau

Ses yeux croisèrent les miens. Elle semblait réfléchir intensivement, étant donné que j’avais clairement sous-entendu ne pas vouloir chercher de solution.

« - Écoute. Lorsqu’on sera avec toi, on ne fera rien qui pourrait te mettre mal à l’aise. Enfin, peut-être se tenir la main. » Dit Ondine au bout d’une longue minute, « Mais c’est tout. » Se dépêcha-t-elle d’enchérir

« - Et pour moi ? » Demandais-je en arquant un sourcil interrogateur

« - Il faudra que tu fasse des efforts aussi. Évite de montrer ouvertement ta jalousie. Tu comprends, si c’est pour avoir une ambiance de mort, ce n’est pas la peine. »

« - Oui, oui, je comprends… » M’empressais-je de dire

Un étrange petit sourire se logea au coin de ses lèvres.

« - Alors ? Tu es d’accord ? »

Elle semblait impatiente de savoir ce que j’allais dire. Alors je grommelais quelque chose de vague en guise de réponse.

« - Quoi ? »

Je soupirais longuement, résigner.

« C’est d’accord. »

OoOoOoOoOoOoOoO

Deux semaines se sont écoulées. Ondine et Sacha sont désormais en couple, et semblent plus heureux que jamais –tant mieux, dans un sens-.
Mais moi, j’ai repris mes mauvaises habitudes d’il y a quatre ans : Je cours après toutes les filles qui passent devant moi.

Bien entendu, elles ignorent mes avances et passent leurs chemin comme si de rien n’était.

Lorsque je fais ça, Ondine et Sacha me regardent dans un soupir, exaspérés, se demandant certainement comment est-ce que je peux faire ça. Et je leurs répond par un regard voulant dire :
« Si j’en suis là, c’est à cause de vous ! », et les deux tourtereaux détournent les yeux, gênés.

La brûlure revient sans cesse dans mon corps. Lorsque je les vois ensemble. Qu’ils s’embrassent. Qu’ils se tiennent la main. Qu’ils se sourient tendrement. Me rappelant l’erreur que j’ai commise. Ça fait très mal. Mais ça, je n’y peux rien. C’est mon châtiment pour avoir braver l’interdit.

D’ailleurs, j’espère secrètement que cette brûlure cessera un jour. Après tout, j’ai accepté le fait que mes amis vivent leurs vies de couple, non ? Et puis, j’ai mis ma fierté, mon amour pour elle, et ma haine envers lui de côté ! J’ai fait d’énormes sacrifices ! C’est bien suffisant ! Alors maintenant, que dois-je faire d’autre pour que ma punition soit retirée ?

Je sais aussi que ce triangle amoureux n’est pas si amusant que ça…

En fin de compte, je ferais peut-être mieux de rester un cœur d’artichaut. Ramassant mes morceaux de vie, ici et là, pour ensuite, les redonner à une autre jolie jeune femme, qui en fera des confettis, et puis à une autre, qui me les lancera à la figure. Au moins, cela fera passer le temps…

Aujourd’hui, le soleil me nargue. Il tape fort, m’obligeant à essuyer la sueur qui perle mon front. Je lève ensuite la tête vers lui et plisse les yeux pour mieux le toiser.

Tu vois ? Mes ailes sont complétement brûlées. Elles sont noires comme le charbon et sentent la braise à pleine nez. Très bel ouvrage de ta part, n’est-ce pas ? Qu’en penses-tu ?

Mais dis-moi, suis-je réellement la seule personne à qui tu as fait subir ça ? Ou y a-t-il d’autres personnes pour qui la vie a brutalement basculée ?

______________________________________________________
« Don't Let Anything Stand In The Way Of Your Dreams...»
Ne Laisse Pas Quoi Que Ce Soit Bloquer Tes Rêves...

Revenir en haut Aller en bas
rose-violette


avatar

Aucun Avertissement

Féminin Nombre de messages : 17
Age : 30
Film Pokémon préféré : Lucario et le mystère de Mew
Pokémon(s) préféré(s) : Tiplouf
Date d'inscription : 30/04/2012

MessageSujet: Re: Brûlure   Mer 9 Mai - 9:20

J'ai tout lu d'une traîte. Quelle originalité. Quand j'ai commencé à lire les premières lignes j'ai d'abord crû que c'était raconté du point de vue de Sacha, c'est alors... que j'ai été très surprise! Quelle belle fanfic, bien écrite, bien détaillée et j'ai adoré la fin. Elle respecte bien les personnalités des personnages tout en se détachant du stéréotype de l'ambiance "Pokémon". Magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brûlure   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brûlure
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un aïeul à Lure
» Transports Ballet Philippe et Anthony.(Frotey les Lure, 70)
» La Montagne de Lure
» AMX-30B 1er RD LURE 1982 [Heller 1/72ème]
» CHASSEUR DE LA 85/10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon AAML :: Fictions :: OS :: OS POkemon-
Sauter vers: